CARTE. Football : la France pourrait accueillir l'Euro féminin 2025, Reims parmi les huit villes sélectionnées

Reims (Marne) fait partie des villes sélectionnées par la Fédération française de football (FFF) pour candidater à l'organisation de l'Euro féminin de football 2025. Ces huit grandes villes françaises, annoncées ce mercredi 12 octobre, accueilleront les matches si la FFF voit son dossier sélectionné par l'Union des associations européennes de football (UEFA).

Reims (Marne) au sommet. La Cité des sacres et son fameux stade Auguste Delaune pourraient accueillir les matches de l'Euro féminin de football 2025.  

La Fédération française de football (FFF) a sélectionné huit villes parmi douze situées sur le territoire métropolitain.  La mairie de Reims a annoncé qu'elle faisait partie de cette sélection.

On ignore encore quelles sont les sept autres villes concernées (ainsi que les deux supplémentaires au titre de réserve). La FFF doit dévoiler ladite sélection ce mercredi 12 octobre 2022, en fin d'après-midi.

Le maire de Reims très content

Par voie de communiqué envoyé à France 3 Champagne-Ardenne, Arnaud Robinet, maire (Horizons) de Reims, se réjouit de voir sa ville choisie. "Reims est l'un des berceaux mondiaux du football féminin. Les joueuses rémoises, surnommées les Pionnières, ont joué un rôle fondateur dans l'émergence du football féminin en France en 1968."

Il ajoute que suite aux matches s'étant tenus à Reims lors de la Coupe du monde de football en 2019 (dont une huitième de finale), il lui paraît "légitime que notre ville accueille avec passion et fierté plusieurs matchs de l'Euro féminin de l'UEFA 2025". Il est clairement plus enthousiaste que pour la Coupe du monde 2022 au Qatar...

Quatre ou cinq candidatures européennes

Le dossier français posé sur le bureau de l'Union des associations européennes de football (UEFA) figure aux côtés de ceux proposés par la Pologne, la Suisse. Il y a aussi une union scandinave composée de quatre pays (pas sûr que ça passe en ces temps de disette énergétique et de sobriété aérienne).

L'Ukraine a aussi fait part de son intérêt. Mais c'était trois mois avant l'invasion de son territoire national par la Russie. Il paraît peu probable qu'elle soit sélectionnée au vu du contexte guerrier où elle se trouve plongée (voir les villes et pays candidats sur la carte ci-dessous).


L'UEFA tranchera entre décembre 2022 et janvier 2023. Il reste donc quelques mois de suspens.