CARTE. Reims : découvrez le tracé des futures lignes de bus à haut niveau de service

Le Grand Reims a entériné en conseil communautaire jeudi 30 mars 2023 la création de deux lignes de bus à haut niveau de service qui doivent voir le jour en septembre 2025.

Une ligne de Port-Colbert au Moulin de la Housse, une autre de la gare à Cormontreuil. Le conseil communautaire du Grand Reims a validé le 30 mars 2023 le tracé des deux lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) qui doivent être mise en service à la rentrée 2025. 

Avec 70 % du tracé sur des voies réservées, une fréquence de passage élevée et une grande amplitude horaire, la collectivité promet tous les avantages du tramway avec un coût moins élevé. Les bus articulés de 18 mètres auront une capacité de 130 passagers. Un choix doit encore être fait entre une motorisation électrique ou à hydrogène, même si la première option semble privilégiée pour son coût moindre.

Ça ne ressemble vraiment plus à un bus classique. Ça donne un côté moderne au réseau qui est assez phénoménal.

Patrick Bedek, Grand Reims

C'est d'ailleurs la question du tarif qui a décidé le Grand Reims a renoncé à étendre son réseau de tramway et de faire le choix d'un BHNS. "Quand on a vu la différence de prix, ce n'était pas vraiment pas possible. On est du simple au double", précise Patrick Bedek, vice-président du Grand Reims en charge des transports.

La ligne 1 : Port Colbert / Moulin de la Housse

La première ligne ira du campus de la future école de commerce Neoma, installée au Port-Colbert, jusqu'au campus du Moulin de la Housse, en passant par la gare, l'opéra ou encore le conservatoire.

En chiffres :

  • 17 stations dans un premier temps, 21 à terme
  • 335 mètres entre chaque station en moyenne
  • 24 minutes de temps de trajet pour l'ensemble de la ligne
  • soit un gain de 9 minutes par rapport à la situation actuelle
  • 350 places de parking relais
  • 22 500 habitants à moins de cinq minutes d'une station

Découvrez sur notre carte ci-dessous le tracé détaillé.

La ligne 2 : Gare centre / Cormontreuil

La deuxième ligne ira dans un premier temps de la gare jusqu'au centre commercial de Cormontreuil, en passant par l'opéra, le conservatoire, Courlancy, Wilson ou encore le quartier des Châtillons.

En chiffres :

  • 17 stations
  • 525 mètres entre chaque station en moyenne
  • 26 minutes de temps de trajet pour l'ensemble de la ligne
  • soit un gain de 5 minutes par rapport à la situation actuelle
  • 150 places de parking relais
  • 50 000 habitants à moins de cinq minutes d'une station

Découvrez sur notre carte ci-dessous le tracé détaillé.

Une fréquence de 7 minutes en heures de pointe

Les deux lignes auront une fréquence de passage de 7 minutes en heures de pointe, 9 en heures creuses et 15 minutes en soirée, promet la collectivité. Le réseau fonctionnera de 5h du matin à 23h du dimanche au mercredi. Du jeudi au samedi, il sera prolongé jusqu'à 00h30. Une réflexion est en cours pour étendre également ces horaires allongés au dimanche soir.

Chaque ligne sera dotée de parking relais aux terminus, pour permettre à ceux qui viennent de l'extérieur de Reims d'y laisser leur voiture avant de monter dans le bus.

Les bus circuleront sur 70 % du tracé sur des voies dédiées. "Ça va demander une ingénierie importante pour que ces lignes aient le maximum de sites propres", précise Patrick Bedek. Mais même là où il n'est pas possible de prévoir de couloir spécifique, le Grand Reims veut faire en sorte que les bus aient la priorité, notamment en travaillant sur les feux tricolores. 

On aura des travaux importants à faire, pas autant que ce qu'on avait fait pour le tramway, mais il y en aura quand même.

Patrick Bedek, Grand Reims

Les arrêts ressembleront à ceux du réseau de tramway avec un abri, des assises, un distributeur de tickets et un affichage dynamique des prochains passages. 

51,7 millions d'euros vont être investis pour adapter la voirie pour accueillir ces nouvelles lignes. L'État apportera environ 20 % de cette somme. Plusieurs échanges ont déjà eu lieu avec les riverains et les commerçants concernés par le projet. Cette concertation doit se poursuivre.

Une deuxième phase pour étendre les lignes

Il est déjà prévu d'étendre les deux lignes de BHNS du Grand Reims après la mise en service des premiers tronçons. Pour la ligne entre Port-Colbert et le Moulin de la Housse, deux kilomètres supplémentaires doivent permettre de rejoindre la Croix-Blandin et le centre commercial qui y est installé.

Pour la ligne entre la gare et Cormontreuil, une extension doit desservir les Tondeurs, à l'est de Reims, via l'avenue Jean-Jaurès. Ces tronçons supplémentaires doivent voir le jour "en 2026-2027", selon Patrick Bedek.

Quatre lignes à horizon 2032

À horizon 2032, deux autres lignes viendront s'ajouter au réseau de transports en commun. Leur tracé n'a pas encore été dévoilé. Mais avec les quatre lignes de BHNS et le tramway, le réseau structurant formera "une sorte de toile d'araignée qui couvrira l'ensemble de Reims Métropole", explique Patrick Bedek, vice-président du Grand Reims.

La collectivité travaille dans le même temps à proposer une billettique unique au sein du Grand Reims, que ce soit pour le tramway, les bus, les cars interurbains, mais aussi les TER. 

Un nouvel exploitant pour les transports en commun

Le Grand Reims doit prochainement choisir l'entreprise qui sera chargée d'exploiter son réseau de transports en commun en délégation de service public. Trois candidats se sont fait connaître : Transdev (qui exploite déjà le réseau Citura), Keolis (filiale de la SNCF) et RATP Développement.

Les premières négociations vont débuter début avril. Trois auditions sont programmées pour chacun des opérateurs candidats. Le choix du candidat pressenti doit être dévoilé mi-juin. Le conseil communautaire du Grand Reims dévoilera son choix définitif en septembre 2023.