Confinement : et si vous fabriquiez vous-même vos coussins?

Des coussins en matière noble, à faire chez soi pendant le confinement. / © Document remis
Des coussins en matière noble, à faire chez soi pendant le confinement. / © Document remis

En cette période de confinement, liée à la crise du covid19, Danièle Fancony, décoratrice d'intérieur à Reims nous a donné le mode d'emploi pour s'offrir une touche de luxe et de cocooning dans son intérieur. Fabriquer soi-même un coussin. 

Par Rachida Bettioui

Des coussins Hermès sur son canapé. La touche finale sur une pièce maîtresse de son salon revêt de son charme quand elle est fabriquée soi-même. Cette image d'excellence, Danièle Fancony propose de l'avoir chez soi. Décoratrice d'intérieur, elle vend des tissus Hermès dans sa boutique située au 22 rue Voltaire à Reims juste derrière la cathédrale. A l'heure du confinement, elle explique la réalisation de ces chers petits coussins qui habillent nos intérieurs. Avec des tissus de marque pour les plus aguerris ou avec d'autres tissus pour s'exercer.

Pour cette experte du "do it yourself", « la décoration n'est pas un luxe, mais une manière de vivre en harmonie avec soi-même sachant que dans notre intérieur, se cache notre reflet ».
 

Un parcours dans le luxe

Danièle Fancony, âgée de 67 ans, est née à Chalons-sur-Marne. Elle a travaillé pour des grandes maisons de Champagne en France et à l'étranger. Elle a également réalisé des intérieurs pour des châteaux de familles princières. Le luxe, Danièle l'a toujours côtoyé en toute discrétion, elle qui a longuement collaboré avec la maison de haute-couture Chanel. Depuis, elle est fidèle à la maison Hermès qui représente pour elle la quintessence du luxe à la française.

Danièle Fancony permet donc au plus grand nombre de se familiariser avec des tissus très nobles. "Soie, velours, cachemire, pure laine, lin",  les prix justifient la qualité. Mais là encore, ils restent accessibles pour cette professionnelle. "Un budget conséquent n'est pas forcément nécessaire", explique-t-elle. Entre 120 euros et 200 euros le mètre en 130 cm de large, certains de ses tissus Hermès permettent de réaliser quatre coussins.

Pour une cinquantaine d’euros, on peut avoir un coussin Hermès.
- Danièle, décoratrice d'intérieur
 

Bien évidemment, il faut le créer à ce prix là, mais cela vaut le coup quand on sait qu'un petit coussin Hermès acheté en boutique coûte près de 500 euros. Pour cela Danièle propose des astuces afin de créer son propre espace chaleureux et cosy en suivants ces étapes.
 

Le choix du coussin 

Il est possible de recycler des anciens coussins mais s'ils sont garnis de plumes de canards ou d’oies, Danièle recommande de les vider et de mettre le duvet dans une taie d'oreiller, de les laver et de les faire sécher au soleil ou dans un intérieur chauffé car les plumes se régénèrent et regonflent naturellement. Ce duvet séchée doit être mis dans une housse taillée dans de la salle qui est un tissu très serré afin d'éviter le passage des plumes. 

«  Pour qu'un coussin soit rectangulaire fini, rempli, il faut ajouter à sa coupe 2,5 cm de plus de tissu en faisant un arc, les coins sont aussi arrondis pour ne pas faire des oreilles, ce qui serait affreux ! ». Tous les tissus doivent être surfilés. Les pièces cousues entre elles, il faudra coudre la fermeture éclair de façon invisible. «  Si vous respectez ce schéma, vous aurez des coussins de toutes formes, impeccables ».
 
Le patron proposé par Danièle. / © Document remis
Le patron proposé par Danièle. / © Document remis
 

Récupérer draps, rideaux, jupes et tuniques

Les coussins ne doivent pas avoir obligatoirement les deux faces dans le même tissu. «  Ce qui est charmant, imprimé d'un côté, un velours, une soie de l'autre bien-sûr coordonnés ». Toutes les formes sont possibles. Il est aussi possible de récupérer un coussin synthétique et ensuite de suivre ses recommandations.

« Avant de se lancer dans la manipulation de tissu Hermès, rien ne nous empêche de nous entraîner sur d'autres tissus ». Danièle conseille de fouiller dans ses armoires et de récupérer draps, rideaux, jupes, tuniques : de quoi varier les tissus et oser les assemblages. Et pourquoi pas faire participer toute la famille. « Un drap d'enfant à l'effigie de son héros peut se transformer en coussin sur son lit ».

Qu'importe le résultat, l'important affirme-t-elle, c'est de se lancer dans la création et laisser son imagination s'exprimer. Avec une machine à coudre ou à la main, "coudre est à la portée de tous". Des finitions peuvent être apportées de différentes manières. Une piqûre sûr les deux côtés parallèles des coussins à 2 cm du bord pour donner une touche particulière. Des galons ou des aplats pour animer le coussin sur le périmètre ou en diagonale peuvent être cousus. Enfin des passepoils : une bande de tissu prise dans une couture pour former un liseré, permettent de mettre en relief le contour du coussin.
 
Les différents tissus proposés par Danièle. / © Document remis
Les différents tissus proposés par Danièle. / © Document remis


Rien ne se jette, tout se récupère c'est la philosophie de Danièle Fancony. « Avec les chutes de tissus, il est possible d’habiller des abats jours qui viendraient recréer un espace chaleureux et cosy pour vôtre plus grand bonheur ». Mais Danièle ne s'arrête pas là. Avec ces chutes, elle conseille de fabriquer des pochettes à glisser sur le revers de sa veste, mais aussi des étuis à lunettes souples : 20cm x 40 cm de tissus sont suffisants.

Pour cette passionnée, le raffinement est accessible à tous et la création peut naître à tout moment. En attendant de découvrir sa boutique, pendant le confinement elle propose ses productions à livrer, en lui en passant directement commande à l'adresse suivante : danièle.fancony@orange.fr
 

Sur le même sujet

Les + Lus