Coronavirus : un clip musical sur le confinement, réalisé par les résidents d'une maison d'accueil spécialisée

Les résidents de cette résidence spécialisée à Cormontreuil ont tous contribué au clip sur le confinement. / © Capture écran Youtube
Les résidents de cette résidence spécialisée à Cormontreuil ont tous contribué au clip sur le confinement. / © Capture écran Youtube

Ils sont 44 résidents avec un handicap moteur sévère dans une maison d'accueil spécialisée près de Reims, à Cormontreuil. Ils ont réalisé, avec l'équipe soignante, un clip émouvant sur le confinement. 

Par Matthieu Mercier

La mise en ligne de ce clip musical sur le confinement a provoqué des larmes parmi les résident de la maison d'accueil spécialisée, ce vendredi 27 mars. Un clip, raconte Fabienne Ducerf, chef de service socio-éducatif, qui a été élaboré avec l'ensemble des résidents et du personnel de l'établissement situé à Cormontreuil, près de Reims.

"Ce clip, on en a eu l'idée, car on a une équipe d’animation avec une salariée qui anime une chorale. Une aide soignante, Juliette, qui chante très bien. Avec les résidents, ils ont fait cette chorale et transformé la parodie "Confinés". Puis un éducateur a monté le clip et l'a publié ce vendredi sur Youtube. Il a été réalisé en une semaine. Cela a resserré les liens, certains pleuraient, des familles nous ont dit que c’était super". Un peu de positif, en période de pandémie, voilà qui fait du bien. 

VIDEO réalisée par les résidents et les soignants de la Maison d'Accueil Spécialisée Marc Toussaint, à Cormontreuil près de Reims. 1ère partie: Musique adaptée à partir de "Libérée, Délivrée" - Anais Delva (la reine des neiges). 2ème partie: Texte réalisé par Julien Pontvianne, résident de la structure spécialisée, autour du confinement suite à l'apparition du Covid-19. "Ce clip a été effectué pour apporter un peu plus de joie, de force et de cohésion au sein de notre établissement en ces temps difficiles..."
 
Clip musical et Texte de la MAS MARC TOUSSAINT

"Tout ce qu'il s'est passé autour de ce clip, ça fédère aussi l’équipe. Car même si tout le monde est volontaire, et que nos résidents vont bien, l'organisation est diférente en ce moment, poursuit Fabienne Ducerf. Les visites sont interdites, on prend beaucoup de précautions". Une organisation différente de celle qui prévalait avant le confinement. Les résidents doivent rester dans leurs chambres. Certains ont le droit de déambuler, mais de façon encadrée. Une situation lourde, "alors on essaye de divertir", précise la soignante.
 

"Les réseaux sociaux, pour maintenir un lien, c'est positif"

Le clip a tenu compte des distances sanitaires. Il a été partagé via les réseaux sociaux. La maison d'accueil a mis en place sa page Facebook.

On découvre l'impact positif des réseaux, même confiné on peut aller à la rencontre des gens.
- Fabienne Ducerf, chef de service socio-éducatif


Dans cet établissement, les résidents sont 44 en temps normal. En ce moment, ils sont 31, âgés de 18 à 80 ans, car c’est un lieu de vie.  Et environ 20 soignants. "On fait partie de l’association d'aide aux IMC du Nord et de l’Est. Une association créée par des parents d’enfants pour informer sur les personnes infirmes moteurs cérébrales. Ce qui est frustrant, c’est que le milieu hospitalier est mis en valeur, les Ephad mais nous, le secteur IMC, on ne parle pas de nous qui sommes confinés, avec des résidents fragiles. Tous les jours, on tend le dos, car si le virus arrive chez nous, ça va être compliqué". 

Ils ont des masques, "au compte-goutte. On espère qu’on va tenir. Nous expliquons la situation aux résidents, mais ça a été compliqué. Ils souffrent de ne pas voir leur famille, on a mis en place des appels par Skype. On conserve le lien. Le Skype, ça rassure tout le monde, ils peuvent se voir…et préserver le lien familial". 
 

Sur le même sujet

Les + Lus