Coronavirus : "La Confinée", une course solidaire de 3 km... à la maison

En dansant, en courant, peu importe l'art et la manière tant que ces 3 km sont réalisés dans le lieu de confinement, photo à l'appui. Organisés par "Courir pour un avenir", l'inscription coûte cinq euros ; l'intégralité de cet argent sera reversée au CHU de Reims et "Au Bonheur de Soan".
 
"La Confinée" est une course caritative de 3 km avec en bonus un message de soutien sur les réseaux sociaux
"La Confinée" est une course caritative de 3 km avec en bonus un message de soutien sur les réseaux sociaux © Michelle Ombert
Une course à domicile et à la fin une photo de soutien aux soignants #3kmcontrelecovid19, c'est le principe de "La Confinée", un challenge proposé par l'association "Courir pour un avenir", une habituée des événements sportifs caritatifs. "Tous les mois, on organise des épreuves à vocation humanitaire et solidaire", explique Michelle Ombert, membre. "Mais avec le Covid-19, tous nos événements sont annulés. Cette idée nous permet de continuer tout en respectant la réglementation en vigueur."

Il a suffi de trois jours et de quelques coups de téléphone pour monter ce projet. L'ensemble de leur partenaire a répondu immédiatement présent sans frais. " Le dossard.com nous offre les dossards, nous offre les frais de transactions. Tout est prévu pour que l'intégralité des inscriptions soit reversée."  Une inscription sur ledossard.com= 5 euros. Vous pouvez également effectuer un don libre en complément.

#3kmcontrelecovid19

Une fois inscrits, les volontaires reçoivent par mail un bon d'achat de 5 euros et surtout leur dossard à imprimer. Si vous n'avez pas d'imprimante, pas d'inquiétude. "Ils peuvent très bien le marquer sur une feuille ou alors le mettre sur la tablette." Ensuite, à partir du 15 avril, c'est à vous de choisir la façon de réaliser ces 3 kilomètres : en courant, en montant les escaliers, en dansant, etc. Le plus important est de poster à la fin une photo avec son numéro sur les réseaux sociaux #3kmcontrelecovid19.  
 
Les inscriptions sont ouvertes, l'épreuve débutera le 15 avril.
Les inscriptions sont ouvertes, l'épreuve débutera le 15 avril. © Michelle Ombert
 

Objectif : apporter des messages de soutien

"Cette photo, c'est ce qui va permettre à tous les personnels qui sont en première ligne de voir tous les messages des sportifs solidaires." Et c'est là, le but premier de cette course. Une photo devient un message. "Courir pour un avenir" y tient : "Il faut vraiment que ça soit terminé par la photo. Après, s'ils veulent en rajouter, ils en rajoutent." En résumé : laisser libre court à votre imagination pour montrer votre soutien.  

Pour ceux qui préfèrent les défis en groupe, Michelle Ombert propose une solution : un relais virtuel les samedis et dimanches ! "On va donner des créneaux, de 8 h à 8 h 30, une personne courra puis contactera une deuxième pour lui donner le départ et ainsi de suite." Cette journée sportive à domicile s'achèvera à 18 h 30 par un apéro virtuel.

Les organisateurs n'en sont pas au premier coup d'essai. Ils ont déjà réalisé une telle course le 14 février 2020 au moment du challenge "Courir pour eux" et le succès a été au rendez-vous. Ils ont reçu des photos du monde entier : Canada, l'île de la Réunion... Tous espèrent que "La Confinée" connaîtra un même élan d'enthousiasme.
 

Au terme de ce défi, l'ensemble des fonds récoltés sera réparti entre deux structures. 65 % pour le CHU de Reims et 35 % pour l'association "Au Bonheur de Soan". Ce garçon de 9 ans a besoin d'un moteur pour son fauteuil roulant d'un montant de 3 000 euros, une course devait être réalisée pour lui le 17 mai. "Le petit Soan attendait avec impatience cet événement, on a décidé de le garder aux côtés du CHU de Reims."

"La Confinée" se déroulera du 15 avril au 4 mai… Ou du moins jusqu'au dernier jour du confinement. Un tirage au sort aura d'ailleurs lieu à ce moment-là. À gagner : un séjour pour six personnes au camping des Palmiers à Hyères près de Toulon.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus - confinement : envie d'évasion solidarité société santé vie associative