Coronavirus - Reims : l'ARS limite l'utilisation des souffleuses, ramasser les feuilles sera plus dur

Dans un avis d'avril, l'agence régionale de santé (ARS) "recommande de ne pas employer" de souffleuses à feuilles à cause du coronavirus (Covid-19). Les agentes et agents techniques de Reims (Marne) mettront plus de temps à ramasser ces feuilles en automne, relève l'adjoint Jacques Ammoura.

D'ordinaire, les agents techniques peuvent utiliser librement une souffleuse à feuilles, afin de faciliter leur travail de ramassage.
D'ordinaire, les agents techniques peuvent utiliser librement une souffleuse à feuilles, afin de faciliter leur travail de ramassage. © Matthieu Mercier, France Télévisions
Elles font du bruit et font voler les feuilles, mais elles sont essentielles à leur ramassage en automne. Hélas pour les agentes et agents techniques de Reims (Marne), l'agence régionale de santé (ARS) ne "recommande pas" l'utilisation des souffleuses à feuilles (deux avis ont été publiés en ce sens en avril). Elles sont accusées de projeter le coronavirus (Covid-19) en l'air.

Jacques Ammoura, l'adjoint au maire en charge de la propreté, est bien embêté. "Le terme exact, c'est 'appareil pouvant souffler les poussières des sols de type souffleurs de feuilles'. On recommande de ne pas les utiliser, mais ça ressemble beaucoup à une obligation... Vous vous rendez compte du travail colossal que ça représente ? C'est 600 tonnes de feuilles, 22.000 arbres ornementaux dans Reims. Avec des pelles et caetera, vous savez combien de temps ça prendrait de tout ramasser ?"
 

Éteindre et rallumer à tout bout de champ

Néanmoins, ces souffleuses ne sont pas officiellement frappées du sceau de l'interdit pour autant. "Les agents vont porter des masques FFP2 et être attentifs sur le lavage des mains... ainsi que faire attention à ne pas croiser quelqu'un. Ils devront éteindre la souffleuse à chaque fois qu'il y a un passant. On ne peut pas avancer les horaires, sinon les voisins appellent car ça réveille. Ce sera donc plus contraignant, ça va demander plus de temps." 

"On s'adapte à la situation, à cause de cette petite bébête [le coronavirus ainsi appelé par sa petite-fille; ndlr]. C'est un premier test pour nous, et on verra le retour d'expérience." Les souffleuses continueront donc de... souffler, entre 7 et 11 heures.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société emploi intempéries météo