Covid-19 : le maire de Gueux interdit les rassemblements sur le célèbre circuit automobile

Le mythique circuit automobile de Gueux, situé à quelques kilomètres de Reims n'échappe pas à la crise sanitaire. Le maire de la commune marnaise prend un arrête pour limiter la trop grande présence des amateurs de voitures et de motos.

Les rassemblements sur l'ancien circuit automobile, sont jugés trop nombreux par le maire de Gueux près de Reims.
Les rassemblements sur l'ancien circuit automobile, sont jugés trop nombreux par le maire de Gueux près de Reims. © FTV

Le circuit automobile de Reims-Gueux (Marne) est une légende dans le monde de l'automobile. Juan Manuel Fangio, le grand pilote argentin y a gagné trois fois la course, l'Australien Jack Brabham a été le dernier à franchir en vainqueur la longue ligne d'arrivée du circuit de formule 1, c'était en 1966. Un circuit mythique qui aujourd'hui encore attire les curieux le week-end, trop, en cette période de crise sanitaire.

 

Il y avait trop de monde sur les stands, les gendarmes intervenaient trop souvent

Jean Pierre Ronseau, maire de Gueux

 

Le premier magistrat de la commune de Gueux, indissociable du circuit, a dû se résoudre à prendre un arrêté municipal pour limiter la présence du public. "Il faut éviter la propagation du virus, la dernière fois, il y avait une cinquantaine de voitures et beaucoup de gens sans masques" ajoute le maire de Gueux. "Cela ne pouvait plus continuer comme cela" renchérit Hervé Dravigny, le président des Amis du Circuit de Gueux. Résultat, les regroupements se résumeront à 6 personnes au maximum, comme les mesures sanitaires le prévoient.

 

 

Même si la mauvaise météo "rend la situation plus calme" de l'aveu du Capitaine Pascal Ormancey, qui commande la compagnie de gendarmerie de Gueux, la départementale 27 reste un endroit dangereux. Cette longue ligne droite, bordée par les anciens stands du circuit de formule 1, est souvent le théâtre de gros regroupements d'amoureux de voitures et de motos. "Il n'y a pas d'autres solutions, c'est l'état d'urgence sanitaire" reconnaît le capitaine Ormancey.

Le circuit de Reims-Gueux.
Le circuit de Reims-Gueux. © FTV

 

Ce ne pouvait plus continuer comme cela.

Hervé Dravigny président des Amis du Circuit de Gueux

 

Car outre la situation sanitaire, il y a aussi le comportement des personnes présentes lors de ces rassemblements non déclarés qui posent questions. Les membres de l'association des Amis du Circuit de Gueux, qui rénovent les infrastructures de ce patrimoine de l'automobile, le constatent trop souvent. Des motards sur une roue, des curieux qui s'approchent trop près de la route pour prendre une photo ou qui traversent sans prendre de précaution, des personnes ne respectant pas les limitations de vitesse. "On se doutait que des mesures allaient être prises".

 

"Ce ne pouvait plus continuer comme cela". Hervé Dravigny président des Amis du Circuit de Gueux
"Ce ne pouvait plus continuer comme cela". Hervé Dravigny président des Amis du Circuit de Gueux © FTV

Un arrêté pris jusqu'au 30 juin

Pour l'association qui gère la rénovation des installations du circuit, il n'y a pas de soucis. Ils sont une quinzaine travaillant sur 15 hectares. Mais si sur le plan sanitaire le danger semble écarté comme le confirme le maire de Gueux "on n'interdira jamais le site à l'association", c'est sur le plan financier que le problème se pose. Plus de public, plus d'argent surtout pour un site aussi prestigieux et visité. Une réunion, regroupant tous les protagonistes de ce dossier, doit se tenir en fin de semaine sur le site.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société automobile économie patrimoine culture