"On a baissé la garde" : Covid, grippe, les bons gestes pour passer des fêtes sereines

Alors que le Grand Est est passé en phase épidémique concernant la grippe, les rassemblements en famille ou avec des proches pour les fêtes de fin d'année ne vont pas arranger la situation. Il est utile de se rappeler des bons réflexes appris pendant l'épidémie de Covid-19 pour limiter les risques.

La période des fêtes de fin d'année est l'occasion de retrouver sa famille et ses proches. C'est aussi un moment privilégié pour la transmission des maladies hivernales, comme la grippe, mais aussi le Covid-19.

Mercredi 20 décembre, Santé publique France a annoncé que la région Grand Est était désormais en phase épidémique pour la grippe, comme une bonne partie de l'Hexagone. Dans le même temps, le Covid-19 continue à enregistrer une vague importante mais celle-ci donne des signes de stabilisation. Les consultations en ville pour le Covid ont ainsi cessé d'augmenter.

Toutefois, à l'hôpital, les passages en urgence liés à la maladie ont encore vu leur part légèrement progresser, comme l'indique le bulletin hebdomadaire de Santé publique France.

Reprendre les bons gestes appris avec le Covid-19

Le docteur Hervé Ruinart, médecin généraliste à Reims (Marne), confirme voir de nombreux patients pour des symptômes grippaux ces derniers jours dans son cabinet. "On a une remontée depuis une bonne dizaine de jours déjà de maladies hivernales classiques", explique-t-il. "Le Covid étant moins présent que ce qu'on a connu, l'écologie infectieuse fait que des virus comme celui de la grippe reprennent la place qui est un peu laissée vacante."

Le médecin, également président du syndicat de praticiens MG France dans la Marne, regrette que les bons gestes appris pendant la crise du Covid-19 soient abandonnés par beaucoup. "Là, on a complètement oublié ce qui s'était passé. Comme on a baissé la garde et que c'est très contagieux, ça revient tout de suite."

Quelqu'un qui est positif ne fera pas le réveillon. Il faut quand même rester raisonnable et respecter sa famille et ses proches.

Docteur Hervé Ruinart

Le médecin partage quelques gestes simples pour limiter les risques de contamination. Il cite notamment le port du masque et l'aération régulière des pièces. "Quand on a quelqu'un qui tousse ou qui se mouche dans une assemblée, on ne va pas le mettre en quarantaine dehors, mais il faut au moins qu'il se protège", précise-t-il.

"À table, cette personne peut prendre un peu de distance. Quand elle tousse, elle le fait dans le pli du coude. Le mieux est de se masquer et de se laver régulièrement les mains pour ne pas en mettre sur les zones de contact où on peut se recontaminer très facilement, comme les poignées de portes", détaille Hervé Ruinart.

L'importance de la vaccination

Les symptômes de la grippe et du Covid-19 peuvent se confondre. "Il n'y a que les prélèvements en laboratoire ou les tests en pharmacie qui permettent de faire la part des choses".

Il est toujours judicieux de se faire vacciner contre la grippe et le Covid-19. Comme le vaccin n'aura pas le temps d'être efficace pour le réveillon de Noël, il pourra être utile pour celui du Nouvel-An et les autres rassemblements qui marquent le mois de janvier.

"Il faut normalement huit à dix jours pour que la vaccination fasse son effet", rappelle le médecin. Les deux vaccinations peuvent avoir lieu en même temps si on le souhaite. La vaccination est possible aussi bien chez le médecin qu'en pharmacie. Les infirmiers peuvent aussi la pratiquer.