Européennes 2024 : il n'y a pas que les partis politiques qui font campagne pour le scrutin de juin

Les élections européennes ont lieu le 9 juin prochain en France. À quelques semaines du scrutin, les partis politiques ne sont pas les seuls à faire campagne au contact des électeurs. Le centre d'information Europe Direct s'active également pour informer les Français, comme ce dimanche à Reims.

Avec sa casquette blanche dont se détachent en bleu les étoiles du drapeau européen, Melek Gunes plante tout de suite le décor. Elle est là pour parler des élections européennes de juin prochain. Mais ne vous y trompez pas, elle ne milite pas pour un parti politique.

"L'objectif est de distribuer des flyers qui ont été publiés par la Commission européenne, qui donnent des infos générales sur les élections européennes. Quand voter, comment voter, etc", explique la jeune femme, salariée du centre Europe Direct de Reims.

Cette structure, hébergée au sein du Centre régional d'information jeunesse (CRIJ) Grand Est de Reims, est labellisée par la Commission européenne. Il en existe une cinquantaine en France, quatre dans notre région (Reims, Nancy, Colombey-les-Belles et Strasbourg).

Ce dimanche 21 avril 2024, malgré le vent froid qui souffle entre les étals des commerçants, elle est sur le marché de l'avenue Jean-Jaurès à Reims. "Je trouve que les citoyens sont assez positifs et réceptifs. Il n'y a pas eu de problèmes", assure-t-elle.

Elle est accompagnée d'une autre salariée mais aussi d'un bénévole, membre du Mouvement européen, association apolitique. "Le vote est un droit des citoyens européens. Le Parlement européen est élu par les citoyens, c'est la seule institution de l'Union européenne qui est élue au suffrage universel", rappelle Melek Gunes. "À la fin, les députés européens vont représenter les intérêts des citoyens. Ils vont voter des lois qui vont toucher à notre vie. Donc c'est important de voter aux élections européennes pour élire ces députés et pour donner notre avis sur l'avenir de l'Europe."

Pour les clients du marché avec qui nous avons échangé, le scrutin du 9 juin est encore loin. Mais certains sont déjà certains de glisser leur bulletin dans l'urne. C'est le cas par exemple de Marie-Jo. Cette retraitée a prévu un voyage autour des dates du vote, mais va s'organiser pour rentrer.

"Je veux être là pour les élections. C'est convenu", confie-t-elle. "Je vais toujours voter. Et quand je ne vais pas voter, je fais une procuration." Le scrutin européen est tout aussi important pour elle que les autres élections qui rythment la vie politique française. "On est quand même gérés par l'Europe. Il faut envoyer des gens qui vont bien remplir leur rôle."

"C'est important de voter, mais pour qui ?"

Bastien, lui, ne sait pas encore s'il ira voter. "Est-ce que ça va vraiment apporter quelque chose ? C'est comme pour les élections présidentielles, on nous dit d'aller voter mais je ne trouve pas vraiment qu'il y a de l'avancement dans le pays ou en règle générale. Est-ce que là il va y en avoir ? C'est important d'aller voter, mais pour qui ?", s'interroge le jeune homme. C'est par les réseaux sociaux qu'il s'est pour l'instant informé pour le scrutin.

Judith, étudiante, n'avait pas la date du scrutin en tête jusqu'à ce dimanche, mais elle assure qu'elle ira dans son bureau de vote le 9 juin prochain. Elle qui a fait un stage aux Pays-Bas a pu constater concrètement ce qu'apporte l'Europe au quotidien. "Je me suis rendu compte que c'était beaucoup plus facile pour nous qui étions dans l'Union européenne que pour ceux qui étaient extérieurs. Pour les papiers, par exemple, c'était beaucoup plus compliqué pour eux."

"Avec le libre-échange, on peut circuler, travailler, étudier partout en Europe. Ça donne beaucoup d'opportunités", ajoute-t-elle.

Le centre Europe Direct va mener d'autres actions dans les prochaines semaines afin de sensibiliser les électeurs sur le vote pour élire le Parlement européen. Il sera par exemple le 26 avril sur un marché de Troyes (Aube). L'inscription sur les listes électorales est toujours possible pour voter le 9 juin prochain. Toutes les informations pratiques sont disponibles dans cet article.

Selon un sondage commandé par le Parlement européen, et diffusé le 19 avril dernier, 47% des Français se disent intéressés par les élections à venir. C'est 60% au niveau de l'Union européenne.