Fermeture de classe : à Sillery, les parents d'élèves s'organisent

Contre la fermeture d'une classe, les parents d'élèves de l'école élémentaire de Sillery dans la Marne lancent une pétition et veulent organiser un blocage de l'école le 25 février. Si la fermeture est confirmée, à la rentrée 2019-2020, les enfants seraient entre 24 et 27 par classe.

Les parents d'élèves de l'école primaire de Sillery ont ouvert une pétition en ligne contre la fermeture
Les parents d'élèves de l'école primaire de Sillery ont ouvert une pétition en ligne contre la fermeture © Amélie Badri
Si la décision est confirmée par le rectorat, dans la Marne, les élèves des cinq niveaux de l'école primaire de Sillery devront bientôt se partager quatre professeurs. La nouvelle est tombée le 8 février : le rectorat prévoit de fermer une classe dans l'école du village.

En effet, chaque début d'année, l'académie dévoile la carte scolaire de la prochaine rentrée, et donc, les prochaines fermetures et ouvertures de classes, établies en fonction du nombre d'élèves prévus dans chaque classe.


Jusqu'à 27 élèves par classe


A Sillery, l'année prochaine, 103 enfants devraient être scolarisés. Insuffisant pour conserver 5 classes : en dessous de 110 élèves, une fermeture est envisagée. Les élèves de Sillery devront donc travailler dans des doubles niveaux, à l'exception des 24 CP.

Selon l'association des parents d'élèves, les autres enfants seront répartis de la manière suivante : 26 élèves en CE1/CE2, 26 dans une classe de CE2/CM1 et 27 dans la classe des CM1/CM2.

Je n’ai pas envie que mon enfant soit en classe dédoublée et en classe sur chargée. On était dans un environnement serein de village. A ce moment-là, autant le mettre dans une école privée en ville

- Une mère dont l'enfant est scolarisé à Sillery, sur la pétition en ligne contre la fermeture de classe -

Inacceptable pour l'association des parents d'élèves. D'autant plus que les effectifs finaux de l'année 2019-2020 sont encore loin d'être connus. "L'école de Sillery est souvent sujette à des inscriptions tardives, parce qu'il y a des mouvements de population" explique Ameli Badri, la présidente de l'association "d'après les statistiques, on a souvent environ 7/8 enfants qui arrivent à partir du mois de juin jusqu'au mois d'août".
 

Plus de 200 signatures pour une pétition


Bien décidés à éviter la fermeture de leur cinquième classe, les parents d'élèves se sont rapidement organisés. Une pétition a été lancée, en version papier, dans plusieurs lieux de vie du village, et en ligne. Au total, plus de 200 personnes l'ont déjà signé.

Quand on écoute M.Blanquer [ndlr : le ministre de l'Education nationale], il parle du bien-être des enfants, il explique que l'école, c'est le lieu de l'apprentissage de la vie. Pourquoi Sillery n'y a pas droit ?

- Amélie Badri, présidente de leur association -

En 2019, selon le SNUIpp-FSu, syndicat d'instituteurs et de professeurs des écoles, 33 classes devraient fermer, pour 31 ouvertures, principalement dans les zones prioritaires, notamment du fait du dédoublement des classes de CP et de CE1.

Sur internet, les parents signataires partagent leurs inquiétudes : "Gaspard mérite mieux que ce qui va lui être proposé en 2019/2020" écrit par exemple un père. "Les enfants ne méritent pas d'être dans des classes autant surchargées !" peut-on lire sur un autre commentaire.

"On mérite un enseignement digne de ce nom pour nos enfants" ajoute Ameli Badri "nous aussi on a des enfants en difficultés, qu'est-ce qu'on leur dit ?".
 

Blocage de l'école à la rentrée


Pour obtenir le maintien de leur cinquième classe, les parents d'élèves espèrent décrocher un entretien avec l'inspectrice d'académie.

Ils organisent donc un blocage de l'école le lundi 25 février, jour de rentrée, dès 8h30.
 
L’association des parents d'élèves de Sillery a rédigé un tract pour appeler au blocage de l'école
L’association des parents d'élèves de Sillery a rédigé un tract pour appeler au blocage de l'école © Capture

Et pour essayer de repasser au-dessus du seuil de fermeture, avant la réunion académique qui doit entériner la fermeture début mars, les parents d'élèves essayent de convaincre les familles qui ont récemment déménager dans le village, d'inscrire le plus rapidement possible leurs enfants dans l'école primaire.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carte scolaire éducation société