• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Huit lycéens interpellés suite à des incidents dans l'académie de Reims

© Philippe Cocquempot / France 3 Champagne-Ardenne
© Philippe Cocquempot / France 3 Champagne-Ardenne

Des manifestations lycéennes ont eu lieu dans trois départements Ardennes, Aube et Marne réunissant environ 1.000 élèves. 8 lycéens ont été interpellés par les forces de l’ordre. Le mécontentement est dû à la loi ORE ("Orientation et réussite des étudiants") et du nouveau système "Parcoursup".

Par CC

Douze établissements étaient concernés : 3 lycées à Sedan (dont 1 bloqué toute la matinée), 1 lycée à Troyes, 3 lycées à Reims, 3 lycées à Châlons-en-Champagne, 1 lycée à Épernay et 1 lycée à Sézanne.

Des incidents ont eu lieu à différents endroits de la Champagne-Ardenne : des feux de poubelles et de palettes en particulier aux abords des établissements scolaires ont été allumés. Des jets de pierre ont également été signalés dans l’Aube. Suite à ces incidents, 8 lycéens ont été interpellés par les forces de l’ordre présentes devant les établissements concernés.
 

Appel à la prudence et à la vigilance de chacun

La rectrice de l’académie de Reims, Hélène Insel, appelle à la plus grande prudence et à la vigilance de chacun pour ne pas s’exposer à des situations dangereuses. Cadres du rectorat et des directions des services départementaux de l’Éducation nationale, chefs d’établissements, professeurs et conseillers principaux d’éducation sont tous mobilisés pour préserver un climat serein et garantir la sécurité des élèves en cette période de tensions.

La rectrice appelle également à la responsabilité des parents pour demander à leurs enfants de ne pas participer à ces mouvements, pouvant devenir violents, auxquels se mêlent des jeunes et des adultes qui ne sont pas lycéens.

La rectrice a demandé aux syndicats enseignants et lycéens ainsi qu’aux fédérations de parents d’élèves de l'académie, qui partagent la même préoccupation pour assurer la protection de nos lycéens, d’appeler les élèves à ne pas participer aux blocages et manifestations des jours qui viennent.

A lire aussi

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus