Il jette une batterie à la poubelle et provoque un incendie dans un camion-poubelle roulant au gaz

Une banale batterie jetée à la poubelle aurait pu provoquer un drame. Un camion-benne roulant au gaz a pris feu après avoir embarqué cette batterie au début du mois de juin, à Reims (Marne). Il a dû déverser son chargement enflammé devant un supermarché pour éteindre l'incendie et éviter une explosion. Deux bennes à verre ont été endommagées lors de l'incident.

On ne met pas n'importe quoi à la poubelle. C'est la leçon à tirer d'un fait divers qui s'est déroulé au début du mois de juin. Un camion-benne de collecte sélective (CBCS) ramassait les ordures sur l'avenue Clemenceau, une large artère du quartier Jean Jaurès, a appris France 3 Champagne-Ardenne auprès de l'agglomération du Grand Reims (Marne).

La collecte des déchets a pris une tournure inquiétante quand, lors du compactage des déchets à bord du camion, un dégagement de flammes et de fumée est apparu. Il a fallu agir très vite.

Un feu d'origine chimique

Stéphan Rigot, responsable chez Suez des contrats passés avec la ville et l'agglomération de Reims, nous explique : "le compactage a écrasé la batterie". Les produits chimiques contenus à l'intérieur ont été libérés, un échauffement a eu lieu générant un début de combustion.

Le problème, c'est qu'il est difficile d'éteindre ce genre de feux. L'incendie menaçait d'embraser toute la benne. Et ce CBCS "roule au gaz de ville", précise le responsable de Suez. Les agents ont alors "parfaitement réagi, ils ont suivi la procédure prévue". Il valait mieux : d'autres voisinages de Reims ont déjà connu une explosion de gaz (un procès retentissant vient d'ailleurs d'avoir lieu; voir aussi la localisation de l'incident de juin 2024 sur la carte ci-dessous).

Le camion se trouvait au beau milieu de l'avenue. Il fallait se déporter vers le trottoir. "Mais c'était sous les arbres. Il n'était pas possible de prendre le risque de les enflammer." Ou vers le parking du Carrefour. "Mais il y avait les voitures." Finalement, il est décidé d'échouer le camion à côté de l'emplacement de deux bennes à verre (ou colonnes à verre, dans le jargon municipal), toujours sur ce parking. 

Les agents ont exactement respecté les consignes de sécurité.

Stéphan Rigot, responsables des contrats chez Suez pour Reims

La procédure respectée a été de "le vider sur l'emplacement, et de procéder à l'extinction du feu. Ce qui respectait exactement les consignes de sécurité." Ce dernier était trop important, il n'y avait "pas le temps" de regagner le site de Suez pour l'éteindre.

Deux bennes à verre endommagées

Le feu s'est communiqué aux bennes à verre, rapidement éventrées et carbonisées. Elles tiennent toujours debout, mais il n'est plus question de les remplir, et la mairie a fait poser des rubalises tout autour pour dissuader de le faire. "Évidemment, la mairie préfère que ce soit la colonne à verre plutôt qu'une maison qui prend feu."

La mairie a indiqué que leur "remplacement est prévu dans les meilleurs délais", même si on ne sait pas quand exactement et combien ça coûtera. Ce n'est toutefois pas une raison pour abandonner ses bouteilles en verre à côté, comme nous avons pu le constater. Il existe d'autres bennes à retrouver à trois minutes de marche :

  • à côté du square à l'angle de Saint-Marceaux et Henri Vasnier
  • à l'angle de la rue des 16e et 22e Dragons et de Saint-Marceaux
  • à l'angle de la rue Petit-Delbourg et de Clemenceau
  • rue de Sillery, à côté du rond-point (derrière le lycée Clemenceau)

Recycler et bien jeter, facile avec le site de la collectivité

L'occasion de rappeler aussi, et Stéphan Rigot insiste là-dessus, qu'"il y a un site Internet vraiment bien fait à Reims, avec les consignes de tri, les horaires des déchetteries... Il ne faut pas hésiter à y aller, ce n'est pas compliqué." Il a d'ailleurs été utilisé dans le cadre de cet article, pour localiser les bennes à verre voisines. Et permet d'apprendre que la batterie, en tant que déchet d'équipement électrique et électronique (DEEE) avait toute sa place à la déchetterie de l'Europe à Reims, située rue de l'Escaut, pas très loin de là. Elle ouvre tous les jours de la semaine entre 09h00 et 19h00 (jusqu'à midi le dimanche). 

C'est le quatrième incendie du genre qui survient sur l'agglomération depuis le début de l'année 2024. Mais les trois fois précédentes, le camion-benne avait eu le temps de regagner le site de Suez pour procéder aux modalités d'extinction du feu. Pas cette fois-ci. L'incident aurait pu être bien plus grave sans la présence d'esprit des agents de Suez. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité