INSOLITE. Elle trouve un champignon géant dans la forêt près de Reims, "il était très bien caché"

Caroline et son compagnon ont dégoté un sacré champignon lors d'une sortie en forêt à Thillois (Marne), dans la banlieue rémoise, le jeudi 6 octobre. Ce cèpe pèse 1,7 kilo.

La balance a parlé : il fait 1,7 kilo. On ne parle pas ici d'un bébé (ou alors on peut féliciter Mère Nature), mais d'un champignon.

Un cèpe, plus précisément. Caroline et son compagnon cherchaient des châtaignes "dans une petite forêt au niveau de Thillois" (Marne) lorsque le couple est tombé sur ce spécimen remarquable. 

"Il était très bien caché", narre Caroline, 27 ans, auprès de France 3 Champagne-Ardenne. C'était le soir du jeudi 6 octobre 2022.



Châtaignes contre champignons

"Il s'agit de châtaigniers nains, ils sont très petits. Pour ramasser les châtaignes, on est obligé de passer sous l'arbre." Dessous, Caroline montre alors un cèpe à son conjoint, qui lui-même en désigne un autre.

Et là, fuse un "regarde comme celui-là est immense"... Il était "au niveau des ronces". Après avoir ramassé plusieurs "petits cèpes" (dont l'un faisait déjà 700 grammes, tout de même), le ramassage du très gros a été entrepris.


"Ça faisait 1,7 kilo, quand même. C'était le premier aussi gros que je trouvais. Il fallait que je le prenne." Elle décrit la marche à suivre. "Couper à la base du pied, pour laisser la racine. Bien mettre la main sous le pied pour l'attraper sans qu'il s'abîme. Pas par le chapeau." 

Quart d'heure de gloire

N'ayant pas son panier à champignons avec elle, Caroline n'a pas tenté de fourrer le gros champignon dans le sac qu'elle avait prévu pour les châtaignes. "Je l'ai placé, tête dans la paume de ma main pour ne pas qu'il s'abîme, et j'ai fait le chemin jusqu'à la voiture."

Ce cèpe est une belle récolte. Ce qui est drôle, c'est que quand Caroline sort en forêt avec monsieur, elle privilégie d'autres champignons. Ils font ça en amoureux "pour le plaisir", depuis 2018, sans faire partie d'une société mycologique.

"Pas les cèpes car on n'en est pas fan spécialement, mais on allait plutôt souvent pour des pieds de mouton, des trompettes de la mort, des girolles. On a fini par nous offrir un livre pour apprendre à différencier les champignons", et c'est donc devenu un hobby (voir les forêts près de Thillois sur la carte ci-dessous).


Un autre détail amusant de cette histoire, c'est que "d'habitude, quand on voit ça sur les réseaux sociaux, on se dit que ça n'arrive qu'aux autres". Comme cet exemple encore plus impressionnant dans les Ardennes (17 kilos). Jusqu'à ce que ça arrive à Caroline également, chanceuse vu les sombres prévisions concernant la cueillette de champignons cet automne...

"On a regardé s'il n'était pas véreux. Il ne l'était pas." Le précieux cèpe géant a donc fini découpé en lamelles, afin de le faire rentrer dans le congélateur. "Il était vraiment immense." C'est sûr : les mesures indiquent 28 centimètres de hauteur et 30 de largeur. Sans compter le kilo dépassé. Caroline se souviendra longtemps de sa promenade en forêt.