Un Marnais court de Reims à Paris et récolte plus de 1 000 euros pour les enfants atteints de cancer

Yohann Dos Santos a couru de Reims à Paris, accompagné de Chloé, sa copine, au profit des enfants atteints de cancer / © Yohann Dos Santos
Yohann Dos Santos a couru de Reims à Paris, accompagné de Chloé, sa copine, au profit des enfants atteints de cancer / © Yohann Dos Santos

Yohann Dos Santos est du genre sportif et un peu fou. Le Marnais a couru de Reims à Paris en 22 heures et 33 minutes de vendredi 9 au samedi 10 août. La course la "plus dure de sa vie".

Par Florence Morel

"Ce soir, je me fais un bon fast-food bien gras." Après avoir grillé plus de 9 000 calories (et perdu 5 kg) en courant de Reims à Paris entre vendredi 9 et samedi 10 août, Yohann Dos Santos peut se permettre un petit écart. Le Marnais a parcouru 147 km, alternant marche et course, en 22 h 33 minutes et 13 secondes. Le tout à une allure de 9,10 minutes par kilomètre et 1 650 m de dénivelé.


C'est la course la plus difficile de ma vie. J'ai eu beaucoup de pression sur le parcours, on s'est perdus avec ma copine... Finalement, l'objectif est atteint !
- Yohann Dos Santos, coureur marnais.


1 095 euros récoltés

Le 6 août dernier, le sportif un peu fou nous racontait son projet : aller de la cathédrale de Reims à la Tour Eiffel en courant au profit de l'association Imagine for Margo, dédiée aux enfants atteints de cancer. "Je me sens concerné par cette cause et puis, ça ne me coûte rien de porter un t-shirt lors de mes exploits", explique-t-il. Avant le départ, la cagnotte en ligne avait rapporté près de 800 euros. Ce dimanche, elle a dépassé les 1 000 euros.

C'est au bout de 50 km que le sportif a ressenti les premières douleurs. Sur le parcours, sa copine l'a suivi à vélo et des amis sont venus l'encourager."C'est à 50 km que la course commence. Les 50 derniers, je les ai finis grâce aux messages sur les réseaux sociaux et au mental, sinon, c'est impossible de finir." 

Uen fois arrivés à la Tour Eiffel, Yohann et Chloé sont montés dans une voiture, direction Reims. "On n'est pas restés, on n'avait qu'une hâte, c'était de rentrer. Chez moi, j'ai pris deux douches. Une ne suffisait pas." Yohann Dos Santos se donne un mois de repos avant un nouveau marathon au Vietnam au mois de septembre. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus