Municipales 2020 : Arnaud Robinet (LR) candidat à sa propre succession à Reims

Arnaud Robinet, maire Les Républicains de Reims, se présente à sa propre succession aux municipales 2020. / © Marc Schmitt
Arnaud Robinet, maire Les Républicains de Reims, se présente à sa propre succession aux municipales 2020. / © Marc Schmitt

Il l’a annoncé sur notre plateau ce mercredi 18 décembre 2019, l’actuel maire de Reims, Arnaud Robinet (LR) est candidat à sa propre succession. Il avait succédé en 2014 à la socialiste Adeline Hazan.

Par AT

C’est officiel, Arnaud Robinet, maire Les Républicains de la ville de Reims, est candidat pour un deuxième mandat, il l'a annoncé sur notre plateau ce mercredi 18 décembre 2019. "Il y a le temps du mandat et le temps de la campagne. Il y a 48 heures, j'ai fait voter les derniers budgets de la ville de Reims pour que le futur maire puisse prendre sa place dans une situation saine, je ne suis pas candidat pour rester maire, mais pour continuer à faire", a-t-il expliqué.
 

Développement économique, sécurité et solutions durables

Et d'ajouter : "Je ne serai pas le candidat d'un parti ou d'une étiquette, bien sûr, j'apprécie le soutien de représentants des Républicains, mais je veux être avant tout le candidat de la ville de Reims et toucher le plus de monde possible. Je veux continuer à développer mon programme sur trois axes : le développement économique, la sécurité que nous avons réussi à gagner et continuer à proposer des solutions durables aux Rémois"

Le 30 mars 2014, au second tour des municipales, c’est sa liste qui l’avait emporté avec 46,19% des voix devant celle d’Adeline Hazan maire sortante socialiste, qui avait, elle, totalisé 42,75% des voix. C’est le 4 avril 2014 qu’il prend ses fonctions, élu par le conseil municipal. 
 


Il avait auparavant essuyé un premier échec aux municipales de 2008 alors qu'il était inscrit sur la liste divers droite de Catherine Vautrin, avant de devenir quelques mois plus tard, le plus jeune des députés UMP. Aujourd'hui âgé de 44 ans, le Rémois d'origine ne s'est pas représenté à d'autres élections pour respecter la loi sur le cumul des mandats. 

Le 3 juin dernier, invité par Léa Salamé sur France Inter, Arnaud Robinet s’interrogeait sur cette nouvelle candidature aux municipales : "La première question est de savoir si je serai candidat. Et franchement aujourd’hui, ce n’est pas si évident que ça. Je réunis, je travaille, mon objectif est de mener à terme mon mandat. Si je suis candidat, je ne serai pas forcément candidat avec une étiquette parce que j’aurai un bilan, j’aurai un projet. Derrière ça, c’est plus important que d’avoir telle ou telle étiquette sur mon affiche électorale."
 
 

La cause environnementale comme priorité pour les candidats à la mairie de Reims en 2020 ?

Un peu plus de six mois plus tard, Arnaud Robinet a donc décidé de se présenter à sa succession. L'élu rejoint donc Eric Quénard, candidat socialiste et Gérard Chemla, candidat pour la République en Marche dans la course aux municipales 2020. Deux candidats très portés sur la cause environnementale et qui dénoncent notamment une : " trop grande présence des voitures dans l'hyper centre de Reims, le manque de place pour les vélos et une pollution liée à la traversée urbaine." Sur notre plateau, Arnaud Robinet annonçait avoir de grands projets environnementaux pour la ville de Reims.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus