• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Photomontages rétro, animaux rigolos... une commerçante de Reims lance un concours de carte postale à ses clients

Sophie Messager et ses trois cartes postales préférées / Reims, le 6 août 2019 / © Florence Morel / France 3 Champagne-Ardenne
Sophie Messager et ses trois cartes postales préférées / Reims, le 6 août 2019 / © Florence Morel / France 3 Champagne-Ardenne

Chaque été, Sophie Messager aime défier ses clients. Pour leurs vacances 2019, elle leur a demandé d'envoyer les cartes postales les plus kitsch à l'adresse de sa mercerie. Ils ont joué le jeu et le résultat est savoureux. 

Par Florence Morel

"Tiens, j'étais justement en train de découvrir les trois dernières du jour." Sophie Messager, qui dirige la mercerie Mémère Cerise de l'avenue Jean-Jaurès à Reims, découvre son courrier ce mardi 6 août, avant de partir en vacances. Depuis quinze jours, des cartes postales se sont glissées parmi les factures et autres courriers administratifs. "Elles me donnent toutes le sourire", lance la Rémoise.
 
La commerçante a lancé un petit défi à ses clients sur les réseaux sociaux fin juillet. Lui envoyer des cartes postales, les plus kitsch possible. "Ou qui me fait rager, s'amuse Sophie en triant les cartes. Le combo gagnant, ce serait une plage bleu turquoise avec un montage rétro."
 

Tout ce que le bon goût n'autorise qu'en période estivale

Parmi celles qu'elle a reçues, de magnifiques photomontages ambiance années 1980, des Charpey avec des lunettes de soleil, des femmes dénudées… tout ce que le bon goût n'autorise qu'en période estivale. "Mes trois préférées sont celles du papy avec son ballon de foot, 'Et ben mon cochon' et celle des frites évidemment." Et d'ajouter dans un rire : "Celles en hologramme me donnent un peu la nausée. Elles ont dû coûter une fortune !"

Une fois reçues, les missives se retrouvent sur son profil Instagram, afin que les émetteurs se reconnaissent.

A la fin, il n'y aura pas de vainqueur, mais une petite surprise pour ceux qui ont joué le jeu.
- Sophie Messager, mercière à Reims.


Effectivement, difficile de trancher tant le niveau est élevé. "La première a envoyé du lourd avec le cochon et la fille presque nue de Gerardmer", plaisante la mercière installée depuis 2015. L'an dernier, celle qui tutoie ses clients leur avait demandé de photographier le cabas à l'effigie du magasin dans des endroits insolites. "Un client m'a envoyé une photo de Time Square, j'étais très étonnée de voir à quel point ils ont joué le jeu." 
 En balade à Barcarès, Noémie est une habituée de Mémère cerise. "Pas pour acheter du fil ou de la laine, mais plutôt des petits objets, précise-t-elle. Je ne suis vraiment pas douée avec mes dix doigts." Quand elle a vu des cartes postales sur les présentoirs, la Marnaise comptait dénicher un coucher de soleil pour sa mère quand son regard s'est attardé sur une carte avec une famille "typique Bidochon". "J'ai pensé au fameux appel de Sophie et j'ai finalement trouvé son homme de rêve 'emboué' en carte postale." Il n'en fallait pas plus pour la convaincre.
 

La commerçante est ravie de l'engouement qu'elle a suscité, avec 34 cartes postales reçues en moins de cinq semaines, dont quatre provenant d'autres mercières. Prête "à relancer l'économie du secteur", Sophie espère que ses clients continueront à jouer le jeu durant ses vacances. 
 

Pour écrire à Sophie Messager

La boutique de Sophie Messager, Mémère cerise, sera fermée du 7 au 27 août. Mais cela ne vous empêche pas de continuer à lui envoyer les meilleures cartes au 171, avenue Jean-Jaurès, 51 100 Reims. 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus