Procès Coco.gg : trois prévenus condamnés pour des agressions à caractère homophobe

Un an après avoir commis plusieurs agressions grâce au site Coco.gg, trois hommes viennent d'être reconnus coupables par le tribunal correctionnel de Reims pour vol aggravé. Une condamnation qui s'ajoute à longue liste de la plateforme de chat en ligne, désormais fermée.

Le verdict est tombé, en fin d'après midi ce mardi 9 juillet. Après trois heures d'audience au Tribunal correctionnel de Reims (Marne) : les trois prévenus ont été reconnus coupables de vol aggravé avec pour circonstance atténuante "l'orientation sexuelle des victimes".

Les faits se sont déroulés du 7 au 18 juin 2023, facilité par le site de rencontre particulièrement décrié, Coco.gg. Pour les trois agressions rémoises, à chaque fois le même procédé. Nicolas D. donnait rendez-vous à ses victimes grâce à la plateforme de rencontre. Les jeunes hommes pensaient alors se rendre à un rendez-vous galant, mais en quelques minutes, la soirée prenait une autre tournure. Grâce à l'intervention d'un complice, les jeunes hommes étaient menacés et devaient remettre la clé de leur voiture, ainsi que leur portable à leurs agresseurs.

Le jeune homme agressé le 18 juin reçoit un coup de couteau à la tête. Gravement blessé, il prévient la police qui découvrira, au cours de l'enquête, que deux agressions ont précédé la sienne.

Le caractère homophobe des agressions reconnu

Seule partie civile représentée lors du procès, le jeune homme n'a cependant pas souhaité assister à l'audience, "Mon client n'est pas là aujourd'hui, car il est encore profondément choqué par ce qu'il a vécu, explique lors de sa plaidoirie maître Elsa Faubert, avocate de l'une des parties civiles. C'est trop douloureux pour lui de se tenir face à ses agresseurs."

L'auteur principal des faits a été condamné à quatre ans dont un an assorti d'un sursis probatoire avec obligations de soin, de travail et d'indemnisation des victimes. Ses deux complices ont respectivement été condamnés à trois ans dont un an de sursis probatoire et trois ans dont 18 mois de sursis probatoire avec les mêmes obligations que lui.

Un soulagement pour maître Elsa Faubert : "C'est une satisfaction, un signal clair qui est lancé contre l'impunité des crimes commis en raison de l'orientation sexuelle de la victime. C'est un signal de la justice qui prend ces actions répréhensibles au sérieux."

Durant l'audience, les trois hommes ont reconnu les faits et ont demandé pardon aux victimes pour les actes qu'ils avaient commis.

Coco.gg fermé depuis le 25 juin

La condamnation des trois prévenus rémois intervient alors que le site Coco.gg vient d'être fermé, ce mardi 25 juin, par la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée (Junalco). Après vingt ans d'existence, le site était dans le viseur des autorités.

"C'était une mine d'or du crime, de la délinquance et des plus grands trépas de notre société : pédopornographie, agression, proxénétisme et même meurtre, comme il a pu y en avoir un en avril 2024, affirme maître Elsa Faubert. Nous espérons que toute la lumière sera faite sur le fonctionnement de Coco.gg et sur l'ensemble de ce qui a été ce qui commis par l'intermédiaire du site."

Entre janvier 2021 et mai 2024, 23 051 procédures judiciaires, en lien avec le site de rencontre, ont été ouvertes et 480 victimes ont déjà été reconnues.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité