• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

L'association marnaise Singuila rend hommage à la jeune photo-reporter Camille Lepage assassinée en 2014

autoportrait / © Camille Lepage
autoportrait / © Camille Lepage

Elle n'avait que 26 ans lorsqu'elle a été assassinée en 2014. Camille Lepage était une jeune photo-reporter, ses clichés resteront dans l'histoire, une expo à Reims retrace son oeuvre, inachevée. Elle est visible à Quartier Libre au côté des dessins de BD du Centrafricain Didier Kassaï.
 

Par Laurent Meney

Camille Lepage a beaucoup voyager pour réaliser ses clichés. Elle a vécu au Soudan, elle était ce qu'on appelle pigiste et donc indépendante, les journaux, magazines vont rapidement remarquer son travail.
 
Cliché de Camille Lepage / © Camille Lepage
Cliché de Camille Lepage / © Camille Lepage


En 2014, un prix lui a été décerné à titre posthume pour saluer le travail accompli et la Bibliothèque Nationale de France lui consacrera un très bel hommage en 2015. 
 
la photographe pendant son travail / © William Daniels
la photographe pendant son travail / © William Daniels

FRAGILE CENTRAFRIQUE


L'expo de Reims aui se tient à "Quartier Libre" offre deux regards sur la République Centrafricaine. Car aux côtés des clichés de Camille Lepage, on découvre les dessins de Didier Kassaï. C'est à l'association Singuila que l'on doit cette exposition qui se nomme "Fragile Centrafrique."

Elle résume ainsi la personnalité de la photographe "libre, investie, avide de découvrir ces peuples délaissés et meurtris". Elle a été assassinée dans l'exercice de ses fonctions, en Centrafrique.

Et de préciser concernant Didier que c'est "un auteurde bande dessinée au talent immense". Il vit et travaille à Bangui, la capitale de République Centrafricaine.

Tous deux racontent, à travers leurs photos et leurs dessins cette vie centrafricaine si fragile.
 
Cliché pris à l'exposition / © DR
Cliché pris à l'exposition / © DR

"Fragile Centrafrique". A découvrir du 27 janvier au 9 février 2019 à la Petite Halle de Quartier Libre, 53 rue Vernouillet à Reims (co-organisation : Quartier Libre).

Mercredi - jeudi : 10h-14h / 18h-minuit. Vendredi : 10h-14h / 18h-1h. Samedi : 18h-2h.

Entrée libre.


Voir le reportage de Juliette Poirier et Isabelle Griffon : 

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus