VIDEO - Armand Mathieu, jeune Rémois finaliste de l'émission Prodiges n'a pas remporté la finale devant le jury

Agé d'à peine douze ans, le soliste de la Maîtrise de la cathédrale de Reims n'a pas remporté le premier prix de la catégorie chant devant le jury de Prodiges, diffusée sur France 2 mardi 8 décembre. Sa prestation a néanmoins été saluée. 
Le jeune prodige de Reims, Armand Mathieu, 12 ans, le 1er décembre sur France 2.
Le jeune prodige de Reims, Armand Mathieu, 12 ans, le 1er décembre sur France 2. © France 2 - Capture écran
Mise à jour 8 décembre : Malgré sa prestation, le jeune choriste de Reims, Armand Mathieu n'a pas remporté la finale de l'émission Prodiges sur Frace 2, ce mardi 8 décembre. Une jeune fille, Isabelle a remporté la catégorie chant. Le jeune rémois avait pourtant été salué pour sa prestation par le jury. Il avait chanté le morceau "Panis angelicus" de César Franck. Le replay de sa prestation est disponible ici. 

Une voix d'ange dans un corps de garçon de douze ans. Armand Mathieu, soliste de la Maîtrise de Reims, avait réussi à se hisser en finale de la 7e édition de l'émission Prodiges, le 1er décembre 2020. Son interprétation de la chanson Angels From the Realms of Glory de James Montgomery a su charmer le jury, composé des sopranos Élizabeth Vidal et Julie Fuchs, et du violoncelliste Gautier Capuçon. Le concours, dont la première partie a été diffusée mardi 1er décembre sur France 2, sur le thème du "show de Noël" a vu s'affronter quinze jeunes virtuoses dans trois catégories : musique, chant et danse. Pour sublimer leurs arts, ils sont accompagnés leur de leur prestation par l'Orchestre Philharmonique de Marseille. 

EXTRAIT : la prestation du jeune soliste de Reims, le 1er décembre sur France 2. 
 

"Cet enfant a quelque chose d'inné"

S'il "ne pensait pas qu'[il] allait être sélectionné pour le tournage", assure Armand Mathieu, la directrice musicale de la Maîtrise, Sandrine Lebec, en était persuadée. C'est d'ailleurs elle qui l'a inscrite à l'émission. "Cet enfant a quelque chose d'inné", assure Sandrine Lebec, "un potentiel très fort à la base". Le collégien s'est inscrit dès le CM2 à la prestigieuse formation musicale rémoise et a commencé ses premiers solos un an plus tard. Elle n'oublie pas de préciser que, malgré tout, c'est "un bosseur" qui a dû s'approprier les chansons choisies pour le concours en seulement quelques jours. 
 
Armand sur le plateau de Prodiges
Armand sur le plateau de Prodiges © François Lefevbre - Endemoshine


"J'avais le trac", concède le jeune Armand Mathieu. Il revient sur sa demi-finale, enregistrée fin août au Dôme de Marseille : "Il faut rester concentré sur le texte et, en même temps, essayer d'impressionner le jury, donc c'est compliqué !".

Si Sandrine Lebec se dit déçue du titre chanté par son élève lors de la finale diffusée mardi 8 décembre (Panis angelicus de César Franck), elle préfère insister sur "cette merveilleuse aventure", qui permet d'éclairer des jeunes talents et nouer des amitiés entre les candidats. "Je ne connaissais personne quand je suis arrivé, note Armand Mathieu, mais dès le lendemain j'ai commencé à devenir ami avec les chanteurs, les danseurs puis les intsrumentalistes. Et ce qui est marrant, c'est qu'on a gardé notre amitié [après la fin du concours]".   

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture jeunesse société famille