Rallye Monte Carlo historique à Reims : le rendez-vous des passionnés

Épreuve culte du championnat du monde des rallyes, le WRC, le rallye Monte Carlo historique est la première épreuve de l’année. En parallèle, Reims accueille jeudi 26 janvier le départ de l’épreuve historique, moins connue. Elle n’est pour autant dénuée de charme.

Aux antipodes de l’épreuve moderne misant sur la vitesse, il s’agit ici d’une épreuve de régularité, une course automobile s’adressant à des passionnés souhaitant se faire plaisir. Exit les systèmes de navigation modernes, le roadbook (carnet de note) est de mise. Le plus important, c’est de respecter un trajet et un temps définis, la majeure difficulté réside dans le respect du temps. En effet, il faut aussi passer des points de passage à un horaire donné. Tout un art. 

Paul de Varine participe pour la deuxième fois à la course avec sa copilote Christine Collinet, au volant d’une Bond Equipe, une voiture anglaise rare dont il ne reste que vingt exemplaires. Il nous parle avec fierté de leur aventure : "C’est le plaisir de rouler dans des voitures qu’on met un an à refaire quoi. Il y a une satisfaction à se dire, je suis arrivé à Monaco avec une voiture que j’ai refait moi-même."

Au moment de passer les vérifications techniques, le ton se fait plus enjoué encore : "Là, c’est l’adrénaline qui commence à monter. Il y a tout le monde, il y a des photographes, on se prend pour des champions du monde qu’on n’est pas, c’est l’ambiance ! C’est le MonteCarl’, c’est génial ! C’est pour ça qu’on vient !"

Une vitrine technologique

L'événement est culte pour bon nombre de passionnés. Mathieu, Arnaud et Valentin – qui tiennent un stand pour Volkswagen – l’ont bien compris. Ce moment est l’occasion pour eux de présenter leurs nouveaux modèles. Selon eux, être présent sur l’évènement leur assure une plus grande visibilité auprès des clients.

D'autant plus que les voitures présentées sur leur stand ne sont ni plus ni moins que les descendantes des Golf GTI et Audi Quattro, des mythes sur roues qui attirent les plus jeunes. Ils estiment que ces véhicules sont modernes dans leur fabrication et sont un moyen de conserver l’âme de leurs aînés. D'autres concessionnaires, comme Envergure qui propose des BMW et des Mini, sont aussi présents sur place pour attirer l'œil des curieux.

Un évènement fédérateur

Mercredi après-midi, lors des vérifications techniques, on pouvait croiser des jeunes et moins jeunes partageant une seule même passion, celles des belles automobiles.

C’est le cas de Stéphane, Thomas, et Alexandre, tous les trois la vingtaine : "La semaine dernière, on était au rallye de Monte Carlo, l’autre, et ça a quand même plus de charme avec les anciennes voitures, pour le bruit, les odeurs, ça rappelle une époque que, hélas on n’a pas connu, mais qui a tellement d’histoire qui en découle que ça fait rêver."

Les plus anciens eux, abordent les choses avec passion, mais prennent plus de recul, Hubert et Georges avec leur Alfasud TI sont de ceux-là, Hubert témoigne : "Deux passionnés de voiture, l’âge aidant, on a un petit peu de temps libre, on en fait tous les deux ensemble, on a fait le Corse 2022 avec nos épouses."

"Pour la petite histoire, cette petite auto a fait au (Rallye NDLR) corse un scratch, sur la dernière spéciale, c’était la seule spéciale qui était en descente, là où mon déficit de puissance ne m’handicapait pas trop… quand on est face à des Stratos, des Porsche, ça fait plaisir !"

La course compte cette année 284 équipages répartis au départ de différentes villes européennes, 102 équipages au départ de Reims, d’autres départs de Bad-Hombourg (Allemagne), Milan (Italie), Londres (Angleterre), Oslo (Norvège) sont organisés. Nul doute que cette épreuve ravive des souvenirs et suscite des vocations.

(avec Pierre-Edgar Varet). 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité