• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Reims : le CHU et la clinique Reims-Bezannes dans le top 50 des meilleurs établissements hospitaliers de France

© Laurent Meney / France 3 Champagne-Ardenne
© Laurent Meney / France 3 Champagne-Ardenne

Ce jeudi 22 août 2019, le magazine Le Point dévoile le palmarès des 50 meilleurs cliniques et hôpitaux français. Parmi eux, figurent le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Reims et la polyclinique de Reims-Bezannes.  
 

Par Flore Caron

« C’est une grande satisfaction, un honneur même », déclare Monsieur Schischa, directeur administratif et financier de la Polyclinique de Reims Bezannes. Ce jeudi 22 août, comme chaque année, Le magazine le point Point a publié son étude sur les hôpitaux et cliniques français. C'est ce matin, en ouvrant le journal, que Monsieur Schisha a eu le plaisir de découvrir la nouvelle : la polyclinique Reims-Bezannes arrive en tête du podium des établissements privés. De quoi satisfaire la direction de cette clinique, qui a dû faire face il y a quelques mois à des difficultés financières, mais aussi de son personnel. Au détour d’un couloir ou dans le self lors de la pause déjeuner, la nouvelle fait parler le personnel soignant, selon le directeur administratif. 

D'après lui, le résultat provient « d’une conjoncture entre le « travail des praticiens » et le matériel dont dispose la clinique. « S’ils n’avaient pas l’outil qu’ils ont, ils ne pourraient pas exercer comme ils exercent ». La clinique est en effet équipée des dernières technologies.

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Reims est, quant à lui 26e dans le palmarès des 50 meilleurs hôpitaux publics, le CHU de Bordeaux étant le premier. Dans un tweet, le maire de Reims Arnaud Robinet, adresse ses félicitations aux deux établissements rémois. 
 
 

Qualité des soins et matériel

Le Point publie cette étude pour la 23e année consécutive en « toute indépendance », selon les propres mots de l'hebdomadaire. Ce travail s'est effectué « sans aucun accord avec le ministère de la Santé […] ni avec quelque fédération professionnelle, syndicat, académie, société privée ou association […] que ce soit. »

Equipements et présence de spécialistes sont les deux critères essentiels. En février dernier, l’hebdomadaire avait envoyé un questionnaire dans plus de 1.000 établissements publics et privés français concernant les moyens matériels et humains dont ils disposaient. Le Point a également eu accès au Programme médicalisé de systèmes d’information (PMSI), une base de données contenant les 27 millions de dossiers médicaux anonymisés de l’année 2017. Des informations qui ont permis d’analyser les actes pratiqués dans les différents établissements.
 

De nombreuses classifications

Cent-ving disciplines ont été étudiées au total. Le CHU de Reims et la polyclinique Reims-Bezannes se distinguent particulièrement dans certaines d'entres-elle. 

Classements du centre hospitalier de Reims (chiffres particulièrement significatifs) :
  • 14e/25 dans le traitement de la leucémie de l’enfant et de l’adolescent
  • 19e/50 en pneumologie
  • 19e/50 en diabète
  • 4e/30 en chirurgie des testicules de l’enfant et de l’adolescent
  • 10e/50 en chirurgie du dos
Classements de la polyclinique de Reims-Bezannes (chiffres particulièrement significatifs) : 
  • 7e/25 en chirurgie des carotides
  • 8e/25 en chirurgie des artères
  • 10e/40 en calculs urinaires
  • 11e/50 en chirurie dentaire et orale
  • 1ère/20 en glandes salivaires
  • 10e/50 en hernies de l’abdomen
  • 3e/30 en cancer de la prostate
  • 1ère/20 en cancer Oto-rhino-laryngologique (ORL)

Des résultats satisfaisants en Champagne-Ardenne

D'autres établissments hospitaliers en Champagne-Ardenne se sont aussi démarqués dans certaines disciplines. Le Centre hospitalier de Troyes est 23e sur 30 dans le traitement des varices, celui de Vitry le François est 37e sur 40 dans l'hypertension artérielle et celui de Charleville-Mézière est 17e sur 50 en chirurgie dentaire et orale et 34e sur 50 en vésicule biliaire. Quant à l'Institut Godinot de Reims, il se place 15e sur 20 dans le domaine du cancer de la thyroïde. L'Etablissement public de santé mentale (EPSM) de Châlons-en-Champagne, lui, est à la 11e place sur 50 dans le traitement de la dépression, et à la 10e sur 50 dans celui de la schizophrénie. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus