La fin du mois d'août est marquée par l'installation de gens du voyage au sein de la zone d'activités Henri Farman, à Reims (Marne). Mais certaines personnes se disent gênées : celles qui travaillent dans les entreprises dont les parkings sont ainsi occupés sans autorisation.

De nombreuses entreprises sont établies sur la zone d'activité Henri Farman, à Reims (Marne). La fin du mois d'août y est marquée par l'installation de gens du voyage.

Ces personnes ont installé leurs caravanes sur les pelouses ou les parkings entourant certaines entreprises. Et elles se sont raccordées à leurs réseaux d'eau et d'électricité.

Julien Cordier, gérant d'Imtel et sapeur-pompier volontaire, s'en émeut auprès de France 3 Champagne-Ardenne. "Ils font leurs besoins en-dessous de nos fenêtres, qu'on soit là ou qu'on ne soit pas là. Ils jettent leurs poubelles et détritus, et occupent sans notre autorisation l'extérieur de notre espace de travail."


Sur le départ

Le pasteur Angelo, un des représentants de ces gens du voyage, se veut diplomate. "Tous les ans, on vient pour faire les vendanges. Je comprends bien les gens qui ne sont pas d'accord : il n'y a pas de problème sur ça." (voir la zone sur la carte ci-dessous)


Il explique que "pour trouver des places, c'est très difficile. Mais le vigneron nous a trouvé une place : on va partir là-bas [le mercredi 24 août] et on y sera tranquille pour faire les vendanges." À noter qu'à Reims, trois aires d'accueil (réglementé et payant) existent à la Neuvilette (34 emplacements), Bétheny (28 emplacements), et au Moulin de la Housse (trois parcelles soit 130 places).

Mais cette dernière aire est surpeuplée à cause d'un rassemblement évangélique jusqu'au 28 août, et les autres sont déjà complètes à cause de l'arrivée des vendanges. Sollicitée, la mairie affirme que des solutions alternatives ont été proposées, mais qu'elles ont été refusées. Des aires aménagées supplémentaires seront peut-être nécessaires à l'avenir...