Reims : des jeunes plantent plusieurs centaines d'arbres pour créer une forêt urbaine

Publié le
Écrit par Vincent Ballester .

Une opération de plantage de plusieurs centaines d'arbres a eu lieu le samedi 26 novembre. Des jeunes ont manié la pelle au coeur du quartier Châtillons, à Reims (Marne).

Les arbres peuvent être beaux. Mais ils garantissent aussi le renouvellement de l'oxygène que nous respirons. La Commission européenne a donc initié un projet de plantation participative massive.

Ce dernier s'est traduit à Reims (Marne) par la réunion et l'action d'une centaine de jeunes, avec le concours de Reforest'Action, le samedi 26 novembre 2022. Plusieurs centaines d'arbres ont été plantés, sur un objectif de 4.000.

Le but est de parvenir à la création d'une véritable forêt urbaine en plein Reims, dans le quartier des Châtillons. La zone, une friche urbaine, est bordée par la voie rapide Jean Taittinger, qui rejette pas mal de dioxyde de carbone (voir la carte ci-dessous). 





L'un des enfants présents est déjà engagé, participant au conseil municipal des jeunes. Il explique vouloir "remplacer chaque arbre qui est coupé". Et désire montrer l'exemple.

"Planter un arbre est un merveilleux moyen de dire qu'on plante quelque chose qui va nous survivre"
, a déclaré Stéphane Hallaire, président de Reforest'Action au micro de Nicole Fachet, journaliste à France 3 Champagne-Ardenne. "Demain, ce chêne aura 300 ans. On l'espère. On lègue quelque chose pour les générations futures, même si on est jeune."



Valérie Drezet-Humez, à la tête de la représentation de la Commission européenne sur le territoire français, a elle aussi répondu à l'appel, et manié la pelle. "On veut utiliser les fonctions économiques de notre environnement pour pouvoir respirer un air sain, vivre en bonne intelligence avec notre environnement." Pour ce faire, elle souligne la pertinence et l'importance du Pacte vert européen, devant permettre sur le papier d'atteindre la neutralité carbone sur le continent d'ici 30 ans.

Outre l'amélioration de la qualité de l'air, l'ensemble de ces arbres devrait permettre d'améliorer aussi la qualité des sols, et de protéger la nappe phréatique dessous. La Commission européenne espère, d'ici 2030, couvrir les 27 pays de l'Union (28 jusqu'en 2020) de trois milliards d'arbre.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité