Résidence intergénérationnelle près de Reims : “J'espère que des échanges entre les jeunes et les seniors vont se créer”

Françoise, Elodie, Jacqueline et Yassine espèrent tous les quatre que le mélange des générations se fera naturellement au fil du temps. / © Isabelle Griffon / France 3 Champagne-Ardenne
Françoise, Elodie, Jacqueline et Yassine espèrent tous les quatre que le mélange des générations se fera naturellement au fil du temps. / © Isabelle Griffon / France 3 Champagne-Ardenne

Le Foyer rémois a ouvert une résidence intergénérationnelle de 121 logements à Bezannes. Jeunes et moins jeunes s'y côtoient et espérent que des liens vont se tisser entre générations. Quatre locataires nous expliquent pourquoi ils ont choisi d'y vivre.

Par Isabelle Griffon

Ils ont plus de 40 ans d'écart mais tous partagent la même adresse à Bezannes, près de Reims. Une centaine de jeunes de moins de 30 ans et de seniors de plus de 60 ans vivent depuis fin août dans la résidence intergénérationnelle, baptisée Dock 121, que le Foyer Rémois a ouverte dans ce quartier en plein développement.

Dans l'aile est, 81 logements de 18m2, destinés aux étudiants, sont déjà tous occupés. Dans la partie ouest, 40 appartements, du F1 au F2, sont réservés aux seniors. Mais une quinzaine d'entre eux sont encore vacants. "C'est parce qu'on a commencé la commercialisation des logements seniors après ceux des étudiants, explique Sylvain Le Viol, directeur commercial du Foyer rémois. Cette résidence intergénérationnelle répond à une demande des seniors qui souhaitent vivre dans un lieu sécurisé, où ils ne sont pas seuls et où il peuvent rencontrer d'autres personnes dans des espaces communs."

Une salle de coworking, une salle de réunion, un espace cafétéria existent déjà, une future salle de sport devrait bientôt voir le jour. "On la mettra en place avec les locataires en fonction de leurs besoins, explique Virginie Guy, la "coach de la résidence" chargée de faire le lien avec les locataires. C'est à eux de s'approprier le lieu et de proposer les activités dont ils ont envie." Certains étudiants ont émis l'idée d'organiser des ateliers cuisine, gym, guitare ou encore des randos vélo. En attendant, un atelier slam a été proposé. Seule une poignée de résidents y ont participé. Parmi eux, il y avait Françoise Bonningre, 66 ans.

 
A 66 ans, Françoise est motivée à l'idée de participer aux différents ateliers organisés par la résidence. / © France 3 Champagne-Ardenne
A 66 ans, Françoise est motivée à l'idée de participer aux différents ateliers organisés par la résidence. / © France 3 Champagne-Ardenne
 

Françoise, 66 ans : "Ne pas avoir d'avoir d'a priori"

Cette dynamique retraitée de la Ville de Reims était la toute première "senior" à emménager fin août. Elle avait découvert l'existence de cette résidence lors d'un salon rémois et avait été séduite par le concept. "Je ne voulais pas vivre entourée uniquement de personnes d'un certain âge, confie Françoise. J'aime échanger avec les jeunes. mais il faut aussi être ouvert d'esprit, ne pas avoir d'a priori et aller vers les gens."

La locataire avoue avoir été séduite par l'emplacement, en plein coeur de Bezannes, et par son prix. Pour son F2 avec balcon et place de parking, elle paye environ 450 euros par mois. "C'est moins cher que dans le privé où j'étais logée avant." Elle a d'ailleurs convaincu un ami de se loger au même endroit. "Il est venu visiter et ça lui a plu." Ce futur résident sera l'un des premiers hommes à s'installer dans l'aile senior, car "pour l'instant, il n'y a que des dames".

 
Jacqueline estime que "ce mélange jeunes et moins jeunes peut apporter des choses intéressantes". / © France 3 Champagne-Ardenne
Jacqueline estime que "ce mélange jeunes et moins jeunes peut apporter des choses intéressantes". / © France 3 Champagne-Ardenne
 

Jacqueline, 61 ans : "L'idée est bonne mais il faut un peu de temps"

A 61 ans, Jacqueline Chauvière a participé elle aussi "avec plaisir" à l'activité slam. Arrivée en septembre, cette assistante administrative en recherche d'emploi a découvert cette résidence grâce à une annonce du Bon Coin. La Marnaise a été convaincue par le prix du loyer. Pour son F1 avec balcon et place de parking, elle débourse environ 265 euros par mois.

"J'ai été séduite par le côté intergénérationnel, explique la Marnaise. Ce mélange jeunes et moins jeunes peut déboucher sur des échanges intéressants." Pour l'instant, les échanges sont assez limités. "Il faut du temps pour mettre les choses en place, mais l'idée est bonne", assure Jacqueline. La locataire espère que la crémaillère, prévue le 24 octobre, permettra de "briser la glace" entre les résidents.

 
Elodie espère qu'une solidarité va naître entre voisins. / © France 3 Champagne-Ardenne
Elodie espère qu'une solidarité va naître entre voisins. / © France 3 Champagne-Ardenne
 

Elodie, 22 ans : "J'ai convaincu ma grand-mère de venir vivre ici"

Elodie Voltine-Cartesse, 22 ans, a choisi de vivre dans cette résidence à Bezannes, car le projet de cohabitation senior-étudiant l'intéressait. "Les seniors peuvent nous apporter l'expérience de leur vie, espère la jeune Rémoise. Si j'ai besoin d'un conseil en bricolage, peut être qu'ils peuvent me donner des conseils par exemple ou des astuces de grand-mère."

Cette étudiante en négociation technico-commerciale aimerait que la solidarité et la convivialié se mettent en place au sein de la résidence. "J'ai vu des voisins qui ont l'air sympas et ouverts, j'espère que le mélange va se faire." La jeune fille a même convaincu sa grand-mère dont elle est très proche d'emménager dans le Block 121. "Le concept lui plaisait, elle est venue visiter un appartement et elle a signé, se réjouit Elodie. Elle devrait bientôt arriver."

 
© France 3 Champagne-Ardenne
© France 3 Champagne-Ardenne
 

Yassine, 19 ans : "Il peut y avoir une vraie entraide"

A 19 ans, Yassine M'Tibaa s'est lancé dans des études en sciences sanitaires et sociales à la fac de droit de Reims. Habitant Saint-Dizier, il a rencontré plusieurs difficultés pour trouver un logement avant que sa mère ne contacte le Foyer rémois. "Ils m'ont proposé cet appartement à Bezannes, ce n'est pas très loin de la fac, près du tramway, j'ai dit oui, explique le jeune homme. Cela s'est fait très rapidement." Le prix de la location, 350€ par mois charges comprises, est le même pour tous les étudiants.

Quand il emménage, le Haut-Marnais découvre qu'il partage le lieu avec des seniors. "C'était une bonne surprise, assure-t-il. J'espère que des échanges entre les deux générations vont se créer, qu'on puisse se rendre service entre voisins." Lorsqu'il reste le week-end, il croise beaucoup ses voisins seniors, mais aucun échange n'a eu lieu pour le moment. "On se dit bonjour, mais chacun est pressé, chacun a ses occupations, j'espère que des liens vont se tisser peu à peu."
 
Cette résidence propose 81 logements pour les étudiants et 40 pour les seniors. / © France 3 Champagne-Ardenne
Cette résidence propose 81 logements pour les étudiants et 40 pour les seniors. / © France 3 Champagne-Ardenne

 

Sur le même sujet

Les + Lus