Run in Reims : un Strasbourgeois et une Rémoise remportent le marathon

Les régionaux ont brillé ce dimanche 16 octobre au Run in Reims. Un Strasbourgeois, Alexis Gathy, remporte le marathon. Chez les féminines, la victoire revient à une Rémoise d’adoption, Coralie Baudoux.

Les athlètes du Grand Est se sont distingués ce dimanche 16 octobre au marathon du Run in Reims que l’on court depuis 38 ans dans la Cité des sacres. Le parcours au centre-ville, mais aussi à travers le vignoble, a cassé les jambes de plus d’un compétiteur. 11.000 concurrents étaient inscrits dans les différentes épreuves du Run in Reims.

C’était la première fois qu’Alexis Gathy participait à l’épreuve longue de 42,195 kms. Le Strasbourgeois, qui a en 2016 remporté le marathon de Colmar et terminé second du marathon de Strasbourg, signe dans la Marne une victoire prometteuse. Les résultats officiels sont formels. Il a franchi la ligne d’arrivée après 2 heures 36 minutes et 4 secondes de course ce dimanche 16 octobre.

"Je suis heureux. Le parcours passe par des villages. Vu le dénivelé, on ne fait pas la course pour le chrono. Ce n’est pas une course pour faire un chrono. Mon objectif personnel était de gagner", a-t-il déclaré sur la ligne d’arrivée.

Pilote de chasse à Luxeuil, il se prépare pour l’épreuve de l’Iron Man, l’an prochain. Son temps sur le marathon lui donne de bonnes bases, pour la suite de sa saison.

Cela grimpe vraiment. Ce parcours est impitoyable.

Coralie Baudoux gagnante du marathon, pour les féminines

Chez les féminines, Coralie Baudoux termine en 3 heures et 55 centièmes de seconde. Soit une vitesse moyenne de 13.99km/h. Installée depuis 15 ans à Reims, celle qui réside à Suippes (Marne) a essuyé quelques larmes à l’arrivée. "Cela grimpe vraiment. Ce parcours est impitoyable !". Mais elle a très rapidement retrouvé le sourire. Âgée de 38 ans, c’est la troisième fois qu'elle remporte le marathon de Reims. 

Populaire et festif

Le Run in Reims proposait également un 10 kilomètres et un semi-marathon. Des moments d’effort, mais aussi festifs et populaires. Pour cette édition 2022, les supporters étaient nombreux à venir encourager les sportifs, le long des différents parcours.

On est venu courir avec son association, ou entre amis. Certains ont fait la fête la veille. D’autres ne se sont même pas entraîné et préféraient rire des difficultés. Et puis, comme un message d’espoir, une participante a déclaré être "hyper contente d’avoir couru avec son chéri". Celui-ci sort d’une longue maladie.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité