Saint-Valentin à Reims : venez faire l'amour dans le quartier Europe

Pour la Saint-Valentin, l'association Bronca organise le festival Viens faire l'amour à Europe place Jean-Moulin à Reims
Pour la Saint-Valentin, l'association Bronca organise le festival Viens faire l'amour à Europe place Jean-Moulin à Reims

Ce vendredi 14 février, l'association Bronca propose plusieurs spectacles place Jean Moulin, "réservés aux adultes consentants". Comprendre : une programmation artistique dédiée à la sexualité, féministe et pleine de surprises.

Par Florence Morel

"C'est un peu mystérieux oui, et on en fait les frais." Dalya Bousseries, coordinatrice du festival Viens faire l'amour à Europe, le concède, l'affiche n'est pas très éloquente. Mais une fois décryptée, la programmation du festival vaut le détour. Spectacles, théâtre, expo et nouvelles technologies... le tout saupoudré de féminisme et d'érotisme en plein coeur du quartier Europe de Reims. "On est partis du mythe d'Europe, que Zeus tente de conquérir sous la forme d'un taureau blanc. Comme nous étions à Europe, pour la Saint-Valentin... ça nous a donné l'idée", sourit Jean-Pierge Bronca, directeur artistique de l'association Bronca.

Notre but à l'année, c'est de faire venir la culture où elle n'est pas. En autres, dans les quartiers populaires. Cette fois, on a l'ambition de créer un rendez-vous et une programmation drôle, décalée, issue du porno et des sujets plus lourds... des choses qu'on ne voit nulle part ailleurs.
- Jean-Pierge Bronca, directeur artistique de l'association Bronca.


Des spectacles pour un public majeur

D'emblée, le directeur artistique prévient : les spectacles sont destinés à un public averti, "consentant", précise-t-il. Les spectacles débutent à 18h jusqu'à 1h du matin dans les différents espaces de la place Jean-Moulin : la Fabrica, le moulin de culture, SAS 111 et le bar de l'Europe.

Dès 18h, le vernissage commence avec la compagnie nancéenne Salle de shoot. Dans une salle obscure, les visiteurs assisteront à un entresort, une pièce de 10 minutes. "Le tout habillé", précise Dayla Bousseries, la coordinatrice du festival. Chaque spectateur est pris en photo et peut repartir avec.
 
Les photos prises par la compagnie Salle de shoot / © document remis
Les photos prises par la compagnie Salle de shoot / © document remis

Démystifier le plaisir féminin

"La Saint-Valentin, c'est le bon moment pour aborder la démystification du plaisir féminin comme on n'a pas l'habitude de l'entendre", ajoute Dayla Bousseries. De 18h à 19h et de 20h à 21, l'artiste Cora Dubois d'Amour lira des textes qu'elle a écrits à un mannequin. Les spectateurs seront équipés de casques à son binaural, une technologie qui crée l'illusion que l'artiste s'adresse à eux alors qu'elle est sur scène. 
 

A 19h, Foucade, une clown bouffonne, dressera la liste fastidieuse de tout ce que les femmes doivent accomplir dans leur vie. "Pour adultes consentants et enfants sauvages (ou enfants de hippies) (ou enfants qui frappent leurs poupées) et les vieux avec ou sans sexualité apparente", comme elle l'annonce sur sa fiche de présentation.

De 20h à 21h, le ton sera plus grave avec la compagnie Doppleganger. Un adulte apparemment schizophrène raconte son rapport aux autres, aux femmes. "C'est un spectacle qu'on fait jouer partout sauf à Reims jusqu'à présent, déplore Jean-Pierge Bronca. Il ne sera programmé qu'à partir de 2021."

Pour clôturer la soirée, un DJ set commencera à 22h30 jusqu'à 1h du matin au bar de l'Europe. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus