• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les six choses à savoir sur Regalia, le nouveau son et lumière de la cathédrale de Reims

Deux projections de 15 minutes sont programmées chaque soir, sauf les lundis, pendant l'été. / © Moment Factory
Deux projections de 15 minutes sont programmées chaque soir, sauf les lundis, pendant l'été. / © Moment Factory

Ce samedi 25 mai, le nouveau son et lumière de la ville de Reims illuminera la cathédrale dans la soirée. Un spectacle multimedia à découvrir jusqu'à la mi-septembre.

Par Isabelle Griffon

C'est une première très attendue par les Rémois. Ce samedi 25 mai, à 22h30 et 23h15, "Regalia", le nouveau spectacle multimedia, sera projeté sur la façade de la cathédrale de Reims. Le précédent spectacle "Rêve de Couleurs", créé en 2011, avait attiré plus d'un million de spectateurs. Le dernier-né baptisé "Regalia" promet de captiver les foules. Voici les six points à retenir sur cette nouvelle performance artistique et technologique :
 

1/ "Regalia" retracera le sacre d'un roi

De Louis le Pieux en 816 à Charles X en 1825, Reims a accueilli 33 sacres au cours de son histoire. Un volet historique que la cité champenoise a choisi de mettre en scène dans ce nouveau show. Le spectacle fera revivre la journée du sacre d'un roi, des lueurs du jour aux festivités d'après couronnement en passant par le cérémonial qui allie le royal au divin.
Le terme latin regalia, qui donne son nom au spectacle, désigne l'ensemble des objets symboliques de la royauté (instruments liturgiques, vêtements royaux et instruments du sacre).
 

2/ Il a été créé par un des géants mondiaux du show numérique

La ville de Reims a confié la céation de ce spectacle au bureau parisien de Moment Factory, l'un des leaders du divertissement multimedia. Ce studio québécois, créé en 2001, a réalisé de nombreux shows numériques à travers le monde pour la Sagrada Familia à Barcelone, la basilique Notre-Dame de Montréal ou encore l'aéroport Changi de Singapour. Moment Factory a également signé le spectacle de Madonna pendant la mi-temps du Super Bowl ou encore les effets visuels de la tournée mondiale des groupes Muse, Arcade Fire, Red Hot Chili Peppers ou encore Ed Sheeran.

Tous les soirs, l’architecture de la cathédrale, véritable personnage principal de l’oeuvre, s’anime au contact de la lumière.
- Jean-Baptiste Hardoin, directeur de création, Moment Factory -
 

3/ Un des membres de The Shoes cosigne la musique

Le studio québécois a engagé une collaboration avec le Rémois Guillaume Brière du groupe d'électro-rock The Shoes. L'artiste assure la mise en musique du spectacle avec Bruno Bertoli, compositeur et arrangeur qui a notamment travaillé pour le cinéma ("Incontrôlable", "Jean-Philippe"...). La maîtrise de la cathédrale a également participé au futur son et lumière en enregistrant les choeurs.
 

4/ Il a coûté 1,5 millions d'euros

La ville de Reims a investi 1,5 millions d'euros pour financer la création artistique de ce spectacle d'une quinzaine de minutes. Ouverte au mécénat d'entreprise, une campagne de cofinancement a déjà permis de collecter près de 160.000 euros, soit 11% du budget global. La municipalité en attend de nombreuses retombées économiques grâce au tourisme.

Cela attire vraiment beaucoup de touristes. Il y a une vrai demande autour de ce type de spectacle.
Catherine Coutant, conseillère municipale déléguée au patrimoine -
 

5/ Les spectateurs pourront agir avec leur smartphone

Avant et après le show, les spectateurs pourront interagir avec la façade de la cathédrale, notamment sa très riche statuaire, grâce à leur smartphone. Les créateurs du spectacle ont conçu une application mobile qui allie technologie et patrimoine. "Dans le cadre d’un jeu interactif, les spectateurs doivent trouver les réponses en observant attentivement la façade, qui s’anime, en synchronisation avec les questions du jeu", explique le studio québécois sur son site internet.
 

6/ Une suite est prévue sur la basilique Saint-Remi

Le spectacle projeté sur la façade de la cathédrale ne constitue que le premier volet de Regalia. Dès mai 2020, une seconde partie mettra en valeur la basilique Saint-Remi grâce à des projections sur ses façades ouest et sud. Comme la cathédrale, la basilique Saint-Remi est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1991.

En pratique

Chaque soir pendant l’été, des projections d’environ 15 mn sont programmées à raison de deux séances :

  • En mai et juin : séances à 22 h 30 et 23 h 15 (du jeudi au dimanche, séances exceptionnelles les 11, 17 et 24 juin, séance unique le 1er juin à 22 h 30)
  • En juillet : séances à 22 h 30 et 23 h 15 (sauf les lundis, les 10 et 11 juillet + séances exceptionnelles les 8 et 9 juillet)
  • Du 1er au 15 août : séances à 22 h 15 et 23 h (sauf les lundis)
  • Du 16 août au 1er septembre : séances à 22 h et 22 h 45 (sauf les lundis)
  • Du 5 au 22 septembre : séances à 21 h 15 et 22 h (du jeudi au dimanche)

A lire aussi

Sur le même sujet

Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières

Les + Lus