TÉMOIGNAGES - Reims : vos plus beaux souvenirs du cinéma Opéra, démoli en janvier 2021

L'entrée principale du cinéma Opéra, située rue Théodore Dubois à Reims (Marne), a été démolie dans le courant de la mi-janvier. Les nombreuses personnes qui ont fréquenté cet établissement culturel emblématique, construit en 1923, ont fait part de leur émotion sur les réseaux sociaux.

La démolition du cultissime cinéma Opéra de Reims a débuté à la mi-janvier 2021.
La démolition du cultissime cinéma Opéra de Reims a débuté à la mi-janvier 2021. © Vincent Ballester, France Télévisions

Clap de fin pour le cinéma Opéra de Reims (Marne). Sa démolition a franchi un cap important à compter de la mi-janvier 2021. C'est une adresse fréquentée assidument par la population rémoise,  et ce depuis 1923, qui vient de disparaître.

La portion du cinéma Opéra démolie se trouve au 3 rue Théodore Dubois. Il s'agissait de l'entrée principale, là où se trouvaient l'accueil, les caisses, et les coffrets d'affiches de cinéma surplombant la chaussée (voir la vue panoramique ci-dessous). Il n'en reste plus qu'un amoncellement de gravats, ainsi que des barrières et engins de chantier.
 


La façade historique, située rue de Thillois, va être conservée et rénovée. Son style Art nouveau est très caractéristique (voir les photographies sur Monumentum, ou dans le tweet ci-dessous). Il lui a valu une inscription à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, en 1981. Ainsi qu'une petite page Wikipédia.

Cette façade historique doit être incorporée dans la construction d'une résidence de luxe. L'ex-cinéma Opéra, devenu Opéraims, a pris ses quartiers dans l'ancien cinéma Gaumont, place Drouet d'Erlon, en 2019.
 


Des générations de Rémois et de Rémoises ont fréquenté ces lieux. Sur le groupe Facebook "Tu sais que tu as habité Reims si...", l'annonce de la démolition a suscité un grand émoi. Et fait resurgir des souvenirs. France 3 Champagne-Ardenne a demandé à ses internautes quels étaient les leurs.

Annick se souvient d'avoir pu y embrasser Johnny Hallyday, du temps où les célébrités venaient y donner concert : beaucoup y ont rencontré cette icône du rock français. Lionel, lui, y a vu chanter Jacques Brel, comme Véronique Sanson pour Nathalie. Question madeleines de Proust, Laurent se remémore les représentations du Petit Poucet, dans les années 70, tandis que Edwige évoque "ses souvenirs d'enfant" avec les spectacles de Guignol qui avaient lieu tous les ans.
 

La façade Art nouveau inscrite aux Monuments historiques.
La façade Art nouveau inscrite aux Monuments historiques. © Vincent Ballester, France Télévisions


C'est dans ce cinéma que beaucoup ont vu leur premier film : SOS Fantômes en 1985 pour Bertrand (avec ses frères et cousins), Les Indestructibles en 2004 pour Laetitia (elle y passait son lundi après-midi sans cours)... Ou un film Barbie, en sortie avec le Club Dorothée, pour Christelle. N'oublions pas Titanic (voir la bande-annonce originale dans la vidéo ci-dessous), évidemment : c'était en 1997, et Émilie l'a vu cinq fois avec sa soeur.

Facétieux, Benjamin se rappelle quant à lui "qu'on pouvait y passer la journée avec un seul ticket". Isabelle a un souvenir rigolo, elle aussi. "Le film démarre... Et on voit un écran blanc... Le film était en train de fondre. Le technicien l'a rapidement remis en place..." Christine se rappelle d'autres incidents techniques : quand les plombs sautaient en plein concert, vers 1975. 
 


Le monde associatif y a aussi beaucoup perdu. L'association LGBTQIA+ de Reims, Exaequo y avait organisé son festival des Bisqueers roses. Des films engagés avaient été diffusés sur le grand écran. De "très beaux films", précise Isabelle.

On laisse le mot de la fin à Adeline. "C'était à la fin de l'hiver 1984. Nous étions avec un couple d'amis pour aller voir Emmanuelle 4. Tout au début de la projection, je fus prise d'un malaise. À peine sortie de la salle, le personnel avait déjà appelé les pompiers. Une gentille dame questionna mon conjoint pour savoir si j'étais enceinte... Nous avons terminé la soirée aux urgences du CHU pour quelques examens. Quelques jours plus tard, j'appris que j'étais bien enceinte... Ne me demandez pas si ce film était bien : je ne l'ai jamais vu..." Un bébé ciné-Opéra, si c'est pas beau ça ?
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture patrimoine témoignage société