Université de Reims : 50 boîtes d'installation en logement étudiant pour les plus précaires

Publié le
Écrit par Vincent Ballester
Un total de 50 boîtes, au profit des étudiantes et étudiants précaires
Un total de 50 boîtes, au profit des étudiantes et étudiants précaires © Fédération intercampus

La Fédération intercampus de l'université de Reims-Champagne-Ardenne (Urca) a lancé un système de boîtes d'installation en logement étudiant, en septembre. La population étudiante précaire pourra se voir prêter l'une de ces boîtes pendant un an : elles contiennent vaisselle, linge de maison, etc.

C'est une boîte qui peut dépanner. Et comme il y en a 50, il y a de quoi aider pas mal de monde à l'université de Reims-Champagne-Ardenne (Urca).

Cette (ou "box") d'installation en logement étudiant est destinée aux étudiantes et étudiants précaires. Depuis le jeudi 23 septembre 2021, il faut remplir un formulaire en ligne pour en bénéficier.

On doit cette initiative à la Fédération intercampus (Fédération des corporations, associations étudiantes, et bureaux des élèves de Champagne-Ardenne). Elle a été financée par le centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous) de Reims, et l'Urca (voir les sièges correspondants sur la carte ci-dessous).
 


La mesure est donc d'utilité publique. France 3 Champagne-Ardenne a pu demander quelques précisions à Matéo Mevizou, le président de la Fédération intercampus.
 
"C'est une box d'installation en logement étudiant. Elle contient de la vaisselle, du linge de maison, des ustensiles de cuisine... De quoi s'installer facilement en début d'année." Et de quoi éviter de dépenser beaucoup d'argent, quand il n'y en a déjà pas beaucoup en période de rentrée (frais universitaires, prise d'abonnements, livres et fournitures par exemple)... À noter qu'une garantie d'État Visale peut faire économiser l'argent de la caution d'un logement (du moins quand les propriétaires ont la décence de l'accepter).
 


L'idée a été trouvée en réponse à une réflexion sur l'aide qui pouvait être apportée au logement de la population étudiante en situation de précarité. L'exemple rémois pourrait être repris et concrétisé sur le campus de Troyes (Aube).

"Les boxes sont en cours d'attribution. C'est le Crous qui étudie les dossiers des étudiants les plus précaires, au cas par cas." Il reste possible de candidater même en ce début de mois d'octobre, les critères sociaux avancés devant être justifiés par des documents attestant des charges et revenus (voir aussi la publication Facebook ci-dessous)
 


Il s'agit d'un prêt, "pour dix ou douze mois". Si l'étudiant ou l'étudiante en question a encore besoin de la boîte l'année suivante, il lui sera toujours possible de renouveler sa demande.

Au début du mois de septembre, Matéo Mevizou avait déjà été interrogé sur les coûts de la rentrée pour la population universitaire (voir l'extrait du journal télévisé ci-dessous).
 


La précarité étudiante est donc accentuée. Le coût de la rentrée universitaire sur Reims était en moyenne de 2.145 euros, une évolution de 2.27% par rapport à la rentrée 2020. "Ce qui coûte cher aux étudiants, c'est principalement tout ce qui va être loyers et frais de la consommation qui augmentent d'année en année : la nourriture tous les mois, le matériel pédagogique, des vêtements..."

Mais le loyer reste le principal poste de dépense. Sur Reims, selon la Fédération Intercampus, louer un appartement coûte en moyenne 430 euros. La bourse sur critères sociaux la plus élevée ne monte "que" jusque 570 euros mensuels; et encore, des étudiantes et étudiants pourtant modestes n'y ont pas forcément droit.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.