"Venez avec votre console, repartez avec des amis" : comment les jeux vidéos tissent des liens dans la vraie vie

Créée en 2013, l'association DS in Reims organise des rassemblements tous les mardis autour de licences phares du géant du jeu vidéo Nintendo. L'occasion de jouer tout en se faisant des amis, voire de gagner des cadeaux.

Mario Kart, Pokémon, Super Smash Bros, Splatoon... Si ces licences ne vous disent rien, elles ont grandement contribué au succès de la Nintendo Switch, console qui s'est écoulée à plus de 129 millions d'exemplaires depuis sa sortie en 2017. À l'étage du Torboyo, bar rémois situé au 5 rue Chativesle, ces jeux n'ont en tout cas plus de secret pour les habitués des rassemblements DS in Reims (en référence à la célèbre Nintendo DS). Tous les mardis, ils se rassemblent à partir de 18 heures pour partager leur passion et passer un moment ensemble.

"Ça va bientôt faire dix ans qu'on se rassemble tous les mardis. À la base, on a monté l'association parce qu'on n’aimait pas trop jouer en ligne. On a fait un appel sans savoir si ça prendrait, et dès la première soirée, on avait une quinzaine de personnes, puis ça a pris. L'idée c'est de dire aux gens : venez avec votre console, prenez un verre et on joue ensemble, on discute ensemble", explique Gauthier, président et cofondateur de l'association.

Un défi au programme

Cette semaine, en plus du rassemblement classique, un petit défi est au programme : "On doit jouer à deux avec un seul personnage sur un circuit de Mario Kart 8. Une personne gère l'accélération du kart, l'autre la direction", précise l'initiateur de ce projet. Des "petits lots" sont même à gagner à l'issue de l'événement. 

Alors, les duos se forment aléatoirement et les performances s'enchaînent sur l'écran principal, pendant que les autres joueurs s'affrontent ou coopèrent sur d'autres jeux grâce à leurs consoles respectives. Ouvertes à tous, ces soirées rassemblent les habitués comme les nouveaux.

Nouveaux et habitués mélangés

Tom, jeune homme à la barbe de trois jours tout de noir vêtu, vient pour la première fois ce mardi : "Je connais DS in depuis deux ans maintenant. Un ami m'en parlait régulièrement pour que je vienne. Je devais lui rendre des affaires donc je viens et je découvre l'ambiance. C'est très sympathique, je reviendrai si j'ai le temps, même si on a été nuls", s'amuse-t-il après une course à deux compliquée.

À la table d'à côté, Thomas et Marie s'affrontent sur Super Smash Bros Ultimate, un jeu de combat où une ribambelle de personnages stars du jeu vidéo peuvent se battre. "Je viens depuis 2014. Ce que je cherchais, c'était des gens avec qui jouer puisque je n'avais pas eu de très bonnes expériences en ligne. J'ai rencontré pas mal de monde, du coup, je reviens depuis", se réjouit Marie, gérante d'un Escape game avec Gauthier.

Dans cette vidéo, une des chroniques de DS in Reims sur Radio primitive (radio associative à Reims). 

Thomas, lui, vient depuis 2013 : "C'est des amis du lycée qui m'avaient conseillé l'association. Je suis venu pour un tournoi Mario Kart, c'était super sympa, les gens étaient adorables, alors je suis revenu, et me voilà".

Une tasse Pokémon en souvenir

Il faut dire qu'on y est bien accueilli : quand un visiteur qu'ils ne connaissent pas monte à l'étage, les membres de l'association viennent tout de suite pour proposer une partie, ou simplement échanger. "On s'en fiche du niveau, on a tous commencé nuls", peut-on entendre parmi les joueurs, ravis d'accueillir de nouvelles têtes.

Une fois le tournoi terminé, l'heure est à l'annonce du classement. Cette semaine, Yonhâtsu et Jep sont les grands gagnants du tournoi, récompensés d'une tasse Pokémon chacun. "Eh Jep, ça va rejoindre ceux de ta cuisine", plaisante un habitué, ce qui ne manque pas de faire sourire le champion du jour.

"C'est la première fois qu'on joue en duo. C'est toujours marrant puisqu'on se motive entre nous, il faut qu'on fasse mieux que l'autre, et les compositions aléatoires donnent un côté amusant en plus du côté compétitif. On avait un peu peur, mais ça s'est bien passé. On va pouvoir déguster le café", se réjouit le duo, récompense à la main.

"Une grande famille"

Mais ici, l'important n'est pas de gagner. "À ce stade, jouer devient presque secondaire, on vient surtout pour voir nos amis et rencontrer de nouvelles personnes", explique Yonhâtsu. "DS in Reims, c'est avant tout une grande famille. On a dépassé les 400 rassemblements en juin. Il y a de vraies amitiés qui se sont créées ici. Avec Marie, par exemple, on s'est rencontré ici et aujourd'hui, on vit ensemble. Je reviens aussi de trois semaines au Japon avec un autre membre de l'association. Cela va plus loin que le jeu vidéo", assure Gauthier, cofondateur de "DS in", et par conséquent, grand habitué du Torboyo (voir la carte ci-dessous).

Avant de quitter les lieux, les plus motivés restent pour quelques parties de Splatoon, sorte de jeu de tir, où tous s'affrontent en équipe sur un réseau local. Quand est-ce que la soirée prend fin ? "C'est souvent la faim collective qui décide de l'heure du départ", s'amuse Gauthier. Direction le dîner donc, pour conclure cette belle soirée entre passionnés, et rendez-vous mardi prochain, même heure, même endroit !