REPLAY - "Voyance, amour et confinement" : le documentaire d'Yvonne Debeaumarché

Yvonne est documentariste et comme une grande partie de la population, elle est restée confinée chez elle à Reims de mars à mai. Deux mois pour redéfinir les contours de sa vie. Et de la nôtre. A voir en replay.

Chaque jour durant le confinement, Yvonne Debeaumarché, réalisatrice vivant à Reims, attaque sa journée en se tirant les cartes. L'oracle de Belline va lui servir de guide tout au long de cette période et lui fournir prétexte à échanger avec ses amis. Par visiophone, ou simplement au téléphone, ce tirage de carte divinatoire lui offre des sujets à débattre avec ses interlocuteurs.
 

A la jeune fille, une question sur les réseaux sociaux, à la journaliste amoureuse, un long débat sur l'amour, au psychologue, une quête de sens. Une forme de "transmutation de soi-même", selon Yvonne. Yvonne est documentariste. Elle cherche, elle s'interroge chez elle, au milieu de  cette décoration intérieure chic et dépareillée, étrange et hétéroclite. Un vrai cabinet de curiosités propice à la réflexion. 

Le film est un conte intime où des extraits de conversations dialoguent avec des séquences psychédéliques. Contrainte comme des millions de Français au confinement, la réalisatrice, alors en proie à une crise de couple, décide de filmer pendant 55 jours son tirage de cartes quotidien et les conversations drôles et profondes qui jaillissent de cet isolement. Une rencontre de soi-même qui nous emmène aux confins d’une introspection parfois douloureuse qui passe par la pensée magique. Une réflexion intime et collective, pour donner un sens à ces semaines d’errements et d’isolement.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité