Vol de 600 000 euros de champagne : course-poursuite avec la police en Seine-et-Marne

Une course-poursuite a eu lieu sur la route nationale N4, en Seine-et-Marne, le samedi 11 novembre. Des malfrats avaient dérobé deux remorques contenant chacune pour 300 000 euros de champagne à Reims (Marne). Le butin a été récupéré par la police.

Le prestigieux champagne Moët & Chandon fait l'objet de bien des convoitises chez les amateurs de vin fin effervescent. Mais aussi chez certaines personnes aux mauvaises intentions.

Ainsi, la célèbre maison de champagne a déploré le vol de deux de ses remorques de camion, le samedi 11 novembre 2023. Elles contenaient des caisses du précieux breuvage alcoolisé dont la valeur totale atteignait 600 000 euros. 

Des remorques équipées... de traceurs GPS. La police a pu suivre les voleurs présumés avec aisance, jusqu'à tenter de les coincer, durant la matinée, sur la route nationale N4. C'était à hauteur de Pontault-Combault, commune de l'arrondissement de Torcy (Seine-et-Marne, voir sur la carte ci-dessous).

Le journal Le Parisien, qui révèle l'affaire, décrit alors une "spectaculaire interception" et une "course-poursuite". La route était très fréquentée, compliquant la tâche des forces de l'ordre. Quant aux malfrats, ils ne voulaient absolument pas obtempérer, et ont pris de nombreux risques pour tenter d'échapper aux forces de l'ordre.

Les deux camions étaient suivis par trois voitures de police. Une voiture de luxe, une BMW, a aussi été présente pendant un moment, avant de parvenir à filer. Le premier camion a tenté de percuter une des voitures de police à plusieurs reprises. Une fois sur la bande d'arrêt d'urgence (BAU), il s'est ensuite jeté du camion (en marche) et a été récupéré par la BMW susmentionnée. Un policier est parvenu, au prix d'une course intense, à rattraper le camion toujours en marche (à 15 km/h) et à le stationner pour éviter tout danger.

Quant au second camion, il est dépassé par les deux autres voitures de police afin de le forcer à s'arrêter. Au prix d'une manœuvre audacieuse et risquée, il parvient à leur échapper en empruntant la sortie routière (et en écrasant des plots de signalisation au passage). Il a été retrouvé juste après devant un magasin de bricolage, vide d'occupants, mais avec tout le champagne encore à l'intérieur.

La piste de la bande organisée envisagée

Sollicitée par France 3 Champagne-Ardenne, la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de la Marne, en charge de l'enquête, explique que le vol a eu lieu "très tôt" le samedi matin, sur le site du transporteur. "Ils ont profité du fait que personne ne travaillait du fait du 11 novembre. La vidéosurveillance les montre en train d'entrer sur le site, puis repartir avec les remorques."

On aurait affaire à "des professionnels ; la piste de la bande organisée est envisagée. En plus d'avoir accès à un réseau de receleurs et de revendeurs, il leur fallait avoir l'information que cette cargaison se trouvait à cet endroit, et ce jour-là. L'enquête devra déterminer comment ils ont pu le savoir." Aucune arrestation n'a eu lieu (pour le moment en tout cas), les voleurs ayant fui les lieux de la course-poursuite en abandonnant leur larcin. 

"Les traqueurs ont fait la différence" dans cette affaire, poursuit la police. Il ne s'agissait pas du seul élément de sécurité, renforcée dans le cas d'une cargaison si chère. "Les cabines des camions vont être expertisées", afin de pouvoir obtenir une trace ADN exploitable. "Même s'ils portaient sans doute des gants, ils ont pu laisser un postillon ou un cheveu." 

L'affaire ne fait donc que commencer, et pourrait occuper les services de la police judiciaire de Reims pendant un moment. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité