Zoom sport. Portrait de l'ardennais Sofiane Aïssaoui, champion du monde de MMA

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec B. S.

A 27 ans, Sofiane Aïssaoui espère briller sur la scène internationale dans sa discipline : le MMA, un sport de combat qui mélange plusieurs arts martiaux mais dont les compétitions sont interdites en France.

Après avoir fait ses armes au judo et au karaté, Sofiane Aïssaoui a fini par troquer son kimono pour des gants de boxe.



Depuis 4 ans, c'est dans un nouvel art martial que le jeune ardennais s'épanouit : le MMA pour "mixed martial arts" soit en français "arts martiaux mixtes"



En 2017, il décroche sa première ceinture mondiale.



Pour cet ancien membre de l'équipe de France, le MMA est le sport de combat par excellence, qui allie technique, stratégie et puissance.

"Le plus dur dans le MMA ce n'est pas de boxer, de lutter ou de savoir faire les phases au sol mais ce sont les transitions entre les trois disciplines."

Pour améliorer ses performances, Sofiane s'est entouré d'ingénieurs sportifs.

Il fait notamment des séances de training sous 40 degrés.



 




Au programme, du cardio et des exercices de gainage.



Durant une heure, le corps doit s'adapter à ce milieu difficile et inhabituel.

L'objectif: augmenter ses capacités physiques et travailler son mental. 

 

Le MMA, une discipline pro interdite en France



Son rêve, à 27 ans, est de combattre pour l'une des plus grandes organisations européennes de MMA. Car en France, seule la pratique amateur est autorisée. Pour les compétitions, les combattants pro doivent se rendre à l'étranger. 





Le MMA fait de plus en plus d'adeptes dans la région.



L'athlète de haut niveau a ouvert son club il y a deux ans et entraîne déjà plus de quarante-cinq personnes. Sa manière à lui de transmettre sa passion. 

 

► Retrouvez le reportage de Bintou Sidibé et Raphaël Doumergue



 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité