Marne : les agriculteurs lèvent le blocage du dépôt de carburant de Vatry

Les agriculteurs champardennais ont bloqué le dépôt de carburants jusqu'en fin de journée, ce 13 juin 2018. / © Nazim Belabdelouahab/France 3 Champagne-Ardenne
Les agriculteurs champardennais ont bloqué le dépôt de carburants jusqu'en fin de journée, ce 13 juin 2018. / © Nazim Belabdelouahab/France 3 Champagne-Ardenne

La FDSEA de la Marne a annoncé, mercredi 13 juin, que les agriculteurs allaient lever d'ici la fin de journée le blocage du dépôt de carburant de Vatry, dans la Marne. Malgré l'opposition des Jeunes agriculteurs, le blocage est effectivement levé dans la soirée.

Par IG

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs ont appelé ce mercredi 13 juin, au matin, à arrêter le blocage des raffineries et des dépôts de carburant dans toute la France. Les deux syndicats agricoles l'ont annoncé lors d'une conférence de presse commune, au lendemain d'une réunion avec le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert.

A Vatry, dans la Marne, le dépôt de carburant se débloque en ce début de soirée, d'après la FDSEA de la Marne. La décision n'a pas été aisée puisque plusieurs agriculteurs souhaitaient maintenir le blocage malgré l'appel de leur fédération.

Les agriculteurs solidaires

Depuis dimanche soir, les agriculteurs de la Marne, des Ardennes, de l'Aube et de la Haute-Marne se relaient à l'entrée du dépôt de carburant pour en bloquer l'accès. Ils protestent contre les importations de matières végétales étrangères, notamment de l'huile de palme d'Amérique du Sud, qui ne respectent pas les mêmes normes de production que celles produites en Europe.

Marne : les agriculteurs lèvent le blocage du dépôt de carburant de Vatry
Intervenants : Jérémie Lagorce, agriculteur; Anthony Barbier, président des Jeunes Agriculteurs de Haute-Marne; Hervé Lapie, président de la FDSEA de la Marne. Reportage : Nazim Belabdelouahab et Claudine Crenn. Montage : Émilie Forzy.


Les agriculteurs dénoncent un double discours de la part du gouvernement qui, d'un côté, leur demande de fournir une alimentation saine, sûre et durable et qui, de l'autre, fait importer des produits qui ne respectent par ces exigences sociales, environnementales et sanitaires.

Christiane Lambert, la dirigeante du FNSEA a reconnu que les discussions avec le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, avaient produit des avancées.



A lire aussi

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus