Marne : confinés, en pleine crise sanitaire, ils sont privés de téléphone depuis un mois

Depuis le 9 novembre, la ligne de téléphonie fixe ne fonctionne plus dans le village de Margerie-Hancourt (Marne). Impuissants, les élus locaux comme les habitants se sentent abandonnés, d'autant que la crise sanitaire accentue l'isolement des personnes âgées, nombreuses dans la commune.

La commune de Margerie-Hancourt, située dans le sud de la Marne, est privée de ligne téléphonique depuis le 9 novembre.
La commune de Margerie-Hancourt, située dans le sud de la Marne, est privée de ligne téléphonique depuis le 9 novembre. © David Caldas/France Télévisions

Mise à jour : Le 10 décembre, après 28 jours de galère pour les habitants, tout est rentré dans l'ordre suite à l'intervention de l'opérateur, au lendemain de notre reportage.

"On en a ras-le-bol !" Dressé sur le seuil de sa maison, Daniel agite les bras et s'emporte. "Ça fait un mois que ça dure. Pas de téléphone, et bien sûr, pas d'internet !" Retraité, l'homme de 69 ans habite Margerie-Hancourt (Marne) depuis 2003. Jamais il n'a dû affronter telle situation. "Le problème, c'est que j'ai des examens médicaux à faire. Aujourd'hui, tout se fait par téléphone ou internet. Pour le médecin, maintenant, je suis obligé de passer par le site Doctolib. Tout est repoussé, raconte-t-il. Pareil pour les impôts et d'autres services publics. Nous sommes bloqués !"

Dans cette commune d'à peine 200 âmes, la majorité des habitants subit depuis le 9 novembre une panne de téléphonie fixe. Dans le village, chaque personne interrogée sur le sujet lève les yeux au ciel, entre colère et résignation. L'attitude d'Orange, l'opérateur, s'avère particulièrement critiquée : "On n'a aucune réponse de leur part ! Deux fois par semaine, on reçoit un message automatique qui nous dit que tout sera rétabli dans trois jours. Au final, rien du tout ! En revanche, ils n'ont pas oublié de nous prélever le compte en banque", fulmine Daniel.
 

Vous savez, les villages comme le nôtre, on est toujours les derniers servis

Brice Legrand, deuxième adjoint au maire de Margerie-Hancourt


Ce sentiment d'abandon se retrouve dans le discours des élus locaux, désarmés face au problème. "Mme le maire a contacté Orange, mais ils nous mènent en bateau", soupire Brice Legrand, deuxième adjoint à la municipalité. À ce jour, même l'origine de la panne n'a pas été communiquée à la mairie. Cette situation accroît le sentiment d'abandon  éprouvés dans certaines communes rurales. "Vous savez, les villages comme le nôtre, on est toujours les derniers servis, déplore Brice Legrand. C'est comme pour l'entretien des routes, etc. C'est souvent comme ça."
 

 

 

 

Un câble souterrain endommagé sur plusieurs kilomètres

Contacté, le service chargé de la communication d'Orange se défend de toute négligence : "Après les premiers signalements, des agents se sont rendus sur place et ont constaté qu'un câble souterrain était endommagé car trop usé." Il reconnaît tout de même que la procédure s'est révélée particulièrement longue : "Le problème, c'est que ce genre de réparation nécessite l'autorisation des collectivités locales et des entreprises chargées de l'eau, du gaz, etc. Tout cela a pris du temps. En plus, une fois les travaux engagés, nous avons constaté que l'usure du câble s'étalait sur plusieurs kilomètres. D'où les retards. Vous savez, il y a plus de 200 interventions par jour en Champagne-Ardenne. Forcément, cet agenda très chargé a été un frein."
 

L'absence de ligne téléphonique affecte également l'activité des agriculteurs du village.
L'absence de ligne téléphonique affecte également l'activité des agriculteurs du village. © David Caldas/France Télévisions

 

 

Si la société promet que la ligne sera rétablie ce mercredi 9 décembre, la plupart des concernés refusent de nourrir de faux espoirs. La factrice, Marie-Céline, livre ici le courrier depuis plus de quinze ans. Pour elle, une telle panne est inédite : "Ça commence à faire long. Pour les agriculteurs aussi, c'est embêtant. Dans les hangars et les fermes, toutes les alarmes sont branchées sur la ligne téléphonique. Ça les tracasse."

Les proches des habitants de Margerie-Hancourt se montrent, eux aussi, exaspérés par la situation. Rémy, un quadragénaire habitant à Chaumont, est par exemple resté sans nouvelles de sa belle-mère pendant plusieurs jours. "J'étais très inquiet ! Vous vous rendez compte ? C'est une dame de 94 ans, à la santé fragile, et elle s'est retrouvée totalement coupée de sa famille, témoigne-t-il. On lui a donc acheté un téléphone portable. On a essayé de lui apprendre à s'en servir, mais bon, elle n'y arrive pas trop."
 

Après la crise sanitaire et le confinement, les personnes âgées "coupées du monde"

Déjà isolés en raison du confinement et de la crise sanitaire, les retraités, nombreux dans la commune, ont été très affectés par cette coupure totale de contact. "Un drame aurait pu avoir lieu, poursuit Rémy. Beaucoup de personnes âgées ont le dispositif "Présence Verte", un badge qu'elles actionnent pour appeler au secours en cas de chute, d'accident, etc. Mais pour fonctionner, il a besoin d'une ligne ! C'est déplorable. Elles sont coupées du monde."
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléphonie société économie confinement santé coronavirus/covid-19