EN IMAGES. Plan Orion : des exercices militaires dans la Marne ce lundi 24 avril

Plusieurs exercices militaires ont eu lieu à Mailly-le-Camp (Aube) et ses alentours, ce lundi 24 avril. Ils impliquaient des chars, des troupes françaises et étrangères, et des avions.

Branle-bas de combat ce lundi 24 avril 2023 à Mailly-le-Camp (Aube). La guerre fait rage... pour de faux. Il s'agit du vaste exercice militaire nommé Orion

Il réunit 12.000 personnes et simule l'invasion d'un pays allié de la France par une grande puissance hostile. Il se déroule jusqu'au début du mois de mai.

Il s'agit de la plus vaste opération militaire sur le sol français depuis plus de deux décennies. Les reporters Clément Barbet et Clément Pravaz se sont rendus dans la partie de Mailly-le-Camp située dans la Marne, afin de voir l'envers du terrain.

Sur place, des chars d'assaut Leclerc s'entraînent. Des troupes au sol également. L'exercice du jour consiste à "freiner l'adversaire". Une manoeuvre opérée quand la perte d'un territoire est inéluctable, mais qu'il est tenté de la contrarier le plus possible, afin de réduire les effectifs disponibles de l'ennemi. Ainsi, l'adversaire remporte une victoire à la Pyrrhus. 

À noter que les militaires sont équipés de fusils faisant plus penser à du laser-game qu'au célèbre manuel de guerre rédigé par Clausewitz. Ceci pour éviter les tirs accidentels à balle réelle (voir le camp de 12.000 hectares, plus vaste que Paris, sur la carte ci-dessous).

Étonnement, les exercices militaires sont assez discrets. Pas de fracas d'armes à feu, quelques détonations assourdies de temps en temps... et le survol des avions à réaction, qu'on entend sans les voir.

La présence de troupes étrangères a été constatée dans les rangs de l'Armée française. Ainsi, on retrouve des soldats issus d'Allemagne, des États-Unis, de Belgique, mais aussi d'Inde selon nos reporters sur place. Jusqu'à 10% des effectifs déployés ne seraient pas français. Une affaire de coopération internationale. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité