Météo. Mais où est passé le soleil en Champagne-Ardenne ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florence Morel

Il a été aperçu pour la dernière fois en décembre à Reims. Depuis le 1er janvier, le soleil n'a quasiment pas pointé le bout de son nez dans la Cité des Sacres, ni à Charleville-Mézières.
 

Il est le plus recherché de Champagne-Ardenne, le soleil. Depuis le 1er janvier 2019, jusqu'au 6 janvier, Météo France n'a enregistré que 208 minutes d'insolation dans la Cité des Sacres, soit l'équivalent d'un peu plus de trois heures. En décembre 2018, le soleil est apparu pendant 52 heures en tout.

Une autre ville est à la recherche du soleil, Charleville-Mézières, dont Météo France a enregistré seulement 134 minutes de soleil, soit à peine plus de deux heures.
Les villes de Langres et de Troyes sont plus chanceuses, avec respectivement 612 et 388 minutes, soit 10 heures pour Langres et 6 heures pour la préfecture auboise – on reste loin des durées d'insolation que connaissent certaines villes du sud.
 

2018, une année ensoleillée

Pourtant, l'année 2018 a été une année plus ensoleillée que 2017 pour la station de Reims Prunay, avec 2.169 heures de soleil contre 1.833 heures l'année précédente. "Ces durées d'insolation s'expliquent par un beau printemps, un bel été et les beaux jours ont duré jusqu'en septembre-octobre", analyse Thiéry Beaudenon, chef des centres météorologiques de Reims et de Troyes.

En 2018, à Charleville, le soleil a été aperçu 1.979 heures en 2018. A Troyes et Langres, il est apparu respectivement 2.188 heures et 2.050 heures.