Histoires 14-18 : l'independant force

© Pathé Gaumont/BNF Gallica
© Pathé Gaumont/BNF Gallica

Par France 3

Dans le cimetière communal d'Ochey, trois tombes britanniques de la Première Guerre Mondiale. Une présence qui peut sembler incongrue, car loin de la zone affectée au Royaume-Uni, entre Belgique et Somme. Des sépultures qui rappellent que la Lorraine a servi de base de départ  aux bombardiers britanniques réunis dans une « force indépendante ».

En octobre 1917, les bombardiers lourds allemands Gotha effectuent leurs premiers raids sur Londres. Ces bombardements provoquent d'importants dégâts, et créent un véritable choc psychologique au sein de la population. Le cabinet de guerre décide que des raids de représailles seront menés contre des villes allemandes. Des villes trop éloignées des bases britanniques. C'est depuis la Lorraine que les avions devront décoller.

Histoires 14-18 : l'independant force
Source archives : - Pathé Gaumont - BNF Gallica  - France 3 - L. Parisot

Unité dédiée aux bombardements stratégiques, l'Independent Force installe son QG sur la base aérienne d'Ochey où les nouveaux arrivants organisent entre deux missions des matches de boxe et de football qui font la joie des Français. L’objectif des Britanniques est la destruction des usines d'armement allemandes. Mais le commandement de l'Independent Force le juge irréalisable : il faudrait 1600 bombardiers pour y parvenir... alors qu'il ne dispose que de 132 appareils !

Entre juin et octobre 1918, les pilotes britanniques multiplient les raids, de jour comme de nuit. Des bombardements tactiques pour l'essentiel, sur des aérodromes et des voies ferrées, au prix de lourdes pertes. Malgré l'apparition tardive d'appareils quadrimoteurs pouvant voler jusqu'à Berlin, l'Independent Force ne parviendra jamais à frapper de façon significative l'appareil industriel allemand.





 

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus