Cet article date de plus de 4 ans

Jeux Paralympiques : Lunéville derrière Théo Curin

Le jeune athlète participe aux Jeux Paralympiques de Rio.
Tout le monde, à Lunéville, croit en ses chances !
Le soutien de toute une ville !
Le soutien de toute une ville ! © France 2

Le reportage de nos confrères de France 2

durée de la vidéo: 03 min 02
Jeux Paralympiques : Lunéville derrière Théo Curin ©France Télévisions


La cellule familiale, c'est la grande force à Théo Curin.

Un jeune homme pas ménagé par la vie, qui a développé à 6 ans une méningite foudroyante.
Pour le sauver, il a été nécessaire de l'amputer des quatres membres.

Une épreuve terrible, cruelle, que Théo a pu vaincre en acceptant rapidement le handicap, mais surtout en allant de l'avant.

Car Théo dispense une énergie à toute épreuve !
Son sport, c'est la natation, et il se dépense sans compter.

Au Pôle aquatique de Lunéville, il s'entraîne deux fois par jour, pendant 7 heures.

Avec en filigrane une spectaculaire progression : il y a trois ans, il nageait le 50 mètres en 2 minutes 30.
Aujourd'hui il couvre la même distance en.. 35 secondes !

Grâce à la natation, Théo s'est épanoui, jusqu'à participer à ces Jeux Olympiques de Rio.
Une consécration avec un poids supplémentaire sur les épaules : il sera le plus jeune des 6 nageurs de l'Equipe de France.
Mais les défis, comptez sur lui pour y faire face !

Théo Cunin en famille à Lunéville.
Théo Cunin en famille à Lunéville. © France 2

BONUS : Les superhéros, un documentaire de Elsa L'Héritier et Delphine Valeille, diffusé sur France 4

Dans le cadre des Jeux Paralympiques 2016 de Rio, une plongée dans l'incroyable épopée de cinq héros des temps modernes. Ces athlètes, hommes et femmes font preuve d'une résistance à la douleur qui laisse incrédule, et montrent un caractère d'infatigables justiciers. Rencontre avec Michael, Marie-Amélie, Théo, Sandrine et Mathieu, qui se livrent à leurs derniers entraînements avant les Jeux, et parlent de leur parcours.

Pour visionner ce documentaire diffusé sur France 4, CLIQUEZ ICI
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport jeux olympiques handicap société