Cet article date de plus de 6 ans

Affaire Davy T. : réclusion criminelle à perpétuité

La Cour d’assise de Meurthe-et-Moselle à Nancy examine depuis lundi 30 mars l’affaire de Tucquenieux. L'accusé a été condamné ce vendredi 3 avril à la réclusion criminelle à perpétuité, associée d'une peine de sûreté de 22 ans et d'un suivi socio-judiciaire perpétuel.
Le parcours et la personnalité de Davy Tarsi ont été abordés jeudi 2 avril lors du procès aux Assises qui a démarré lundi 30 mars.
Le parcours et la personnalité de Davy Tarsi ont été abordés jeudi 2 avril lors du procès aux Assises qui a démarré lundi 30 mars. © France 3 Lorraine.

Réclusion criminelle à perpétuité, peine de sûreté de 22 ans, suivi socio-judiciaire perpétuel

Le parcours et la personnalité de Davy T. ont été au centre des débats jeudi 2 avril. Le réquisitoire dressé vendredi 3 avril a été appliqué à la lettre : Davy T. a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, associée d'une peine de sûreté de 22 ans et d'un suivi socio-judiciaire perpétuel.

Fou, pervers ? Qu’est-ce qui peut donc expliquer le passage à l’acte de Davy T. en juin 2011 ? L’homme avait alors tué de plusieurs coups de couteaux son épouse, sa fille âgée de 15 mois, et avait agressé sexuellement sa fille de six ans, issue d’une précédente union, dont il avait la garde ce week-end là .

Pour les experts psychiatres et psychologues qui se sont succédés à la barre la veille du réquisitoire jeudi 2 avril, le discernement de Davy n’était pas altéré en cette nuit du 5 juin 2011, au cours de laquelle ce double meurtre et cette agression sexuelle ont eu lieu. 

Davy T. a indiqué qu’une "entité" sur son épaule gauche lui aurait dicté ce passage à l’acte.

Un profil similaire à celui des tueurs en série


Pour les experts, le récit de Davy T. est cohérent, et ne relève pas d’une personnalité psychotique. L'un d'entre eux l'a présenté comme un individu ayant des éléments de personnalité schizoïde, avec une tendance à l’isolement social, une froideur dans le contact, un goût pour l’ésotérisme et une personnalité émotionnelle de type impulsive. Un profil similaire à celui des tueurs en série.

L’avocat de Davy, Maître Frédéric Berna, a quant à lui mis en avant l’épisode dépressif que son client aurait traversé après une dispute avec son beau-père pour expliquer son geste. Maître François Robinet, l’avocat de la défense a enfin exhorté les jurés à ne pas faire preuve de clémence envers l’accusé.

durée de la vidéo: 01 min 36
Affaire Davy T. : un réquisitoire "attendu"
durée de la vidéo: 01 min 26
Affaire Davy T. : le réquisitoire


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice