Chardon Rouge : AS Nancy Lorraine : il y a du mieux, mais...

Publié le Mis à jour le

Apparemment, "l'effet Tholot" a porté. Non seulement Nancy a ouvert le score à Bollaert dès la 1ère minute de jeu, mais est revenu avec un précieux point (1-1).

Billet d'humeur

Non, l'AS Nancy Lorraine n'a pas pris une énième "tôle" à Lens, comme certains supporters, particulièrement pessimistes avaient pu le prévoir sur les réseaux sociaux en amont de Lens-Nancy.

Il y avait pourtant, il est vrai, de quoi être particulièrement inquiets.

Les joueurs semblent avoir retenu les principes du nouveau coach.

Dès la première minute de jeu, Arnaud Nordin ouvre le score !
Etait-ce déjà arrivé, la saison dernière, ou l'actuelle ??

Bien sûr, fidèle (hélas), à ses mauvaises habitudes, l'équipe s'est ensuite recroquevillée, pour subir, toute une longue mi-temps, le jeu de lensois déchaînés.

Pour finalement céder à la 30'.

En seconde mi-temps, les nordistes, victimes de leur débauche d'énergie en première période, sont apparus moins actifs.
Ce dont Nancy a profité pour verrouiller le jeu.

Et aurait même pu réussir le hold-up parfait, mais la chance ne fût pas au rendez-vous.

Toujours est-il qu'après de nombreuses déconvenues successives, ce point fait sacrément du bien !

Le "parcours du combattant" ne fait hélas que commencer.
Déjà se profile un match très compliqué vendredi prochain à Ajaccio.

Mais pour Didier Tholot, le match de Lens aura été riche d'enseignements.
Il a d'ores et déjà une idée précise des points à corriger et de l'engagement de chacun.

Des forces et des faiblesses.

Il ne faudra pas s'endormir sur ces éphémères lauriers et aborder les 6 dernières rencontres avec la même détermination.
Car des matchs nuls ne suffiront pas. Il va falloir également gagner plusieurs matchs pour s'en sortir.

Nancy est désormais barragiste avec un point d'avance sur le 19ème, Quevilly.
Une avance qu'il faudra garder, à minima.


Et pour cela, un bon résultat en Corse serait un plus.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité