Confinement et violences intra-familiales: un service d'écoute pour aider les familles

Le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle met en place le dispositif "Amarrage" afin d'aider les parents en difficulté en cette période de confinement. / © Cyril Dodergny/MaxPPP
Le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle met en place le dispositif "Amarrage" afin d'aider les parents en difficulté en cette période de confinement. / © Cyril Dodergny/MaxPPP

Le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et ses partenaires ont présenté à la presse, ce mercredi 08 avril, un dispositif d’accueil et d’écoute téléphonique appelé "Amarrage". il est dédié aux familles en grande difficulté, pour les accompagner pendant le confinement.

Par Mackly Ford-Cenor

Présenté ce mercredi 08 avril 2020 par le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle (cd54), le dispositif de plateforme téléphonique "Amarrage" est dédié aux parents qui sont en grande difficulté pour exercer leur rôle parental et éducatif en cette période de confinement "exceptionnelle dans sa durée et dans son intensité".
"C’est tout naturellement que le département a mesuré l’intérêt d’un tel dispositif au travers la mise en place notamment des psychologues de la protection maternelle et infantile qui assurent habituellement les agréments pour les assistants maternels et familiaux", déclare d’entrée de jeu Agnès Marchand, vice-présidente déléguée à l’enfance, à la famille, à la santé et au développement social.

Cette période nous permet de constater des difficultés accrues au sein des familles. 
- Agnès Marchand, vice-présidente du Conseil départemental Meurthe-et-Moselle

Un dispositif "professionnel et territorialisé"

Le dispositif  "Amarrage" mis en place par le Conseil départemental et ses partenaires comprend "plusieurs caractéristiques", selon Pierre-Yves Boiffin, responsable de la Direction départemental de la cohésion sociale (DDCS).

D’abord c’est un dispositif "professionnel". Des psychologues et autres professionnels en accompagnement familial seront à la disposition des familles afin de les accompagner. C’est aussi un dispositif "territorialisé", c’est-à-dire que chacun des territoires du département aura sa plateforme d’écoute. Enfin, grâce à son caractère "proactif", le dispositif "Amarrage" permettra aux autorités de repérer et appeler les familles en difficulté. "Proactivité, professionnalisme, territorialisation et repérage en amont, voilà quatre caractéristiques d’un dispositif très concret et très simple et qui devrait apporter un mieux-être aux familles en question", résume le directeur de la DDCS.

Augmentation des violences intrafamiliales

Soutenu par la Préfecture de Meurthe-et-Moselle, l’Agence régionale de Santé (ARS), la Caisse d’allocations familiales (CAF), le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, les  trois centres d’information sur les Droits des femmes et des familles (CIDFF) de Meurthe-et-Moselle (Longwy, Lunéville et Nancy) et l’association ARELIA,  le dispositif de plateforme téléphonique est mis en place après le constat par les autorités départementales d’une "augmentation des violences intrafamiliales" liées au confinement, en Meurthe-et-Moselle.
 

Sur le même sujet

Les + Lus