Coronavirus. Ma vie de télétravailliste. Episode IV. Déculpabilisez: déconnectez.

Tribulations d'un journaliste échoué à son domicile. "Ce qui ne peut être évité, il faut l'embrasser", disait Shakespeare. Alors j'embrasse ce qui m'arrive. Je travaille dans mon salon.
Vendredi 20 mars 2020. Jour 4 du confinement en plein Covid-19.

Rien de mieux qu'une tasse de café pour se sentir comme au boulot.
Rien de mieux qu'une tasse de café pour se sentir comme au boulot. © Michaël Martin. France Télévisions.
De mon passage express hier à Nancy, j'ai ramené un objet anodin mais non moins indispensable pour me sentir vraiment au boulot: ma tasse de café, gentiment offerte par l'entreprise il y a quelques mois. L'objectif était principalement de nous inciter à utiliser un mug réutilisable, plutôt que plusieurs gobelets en carton ou en plastique jetables quotidiennement. Je l'ai adoptée dès le premier jour.

via GIPHY

Je me suis donc servi un café dedans pour la première fois depuis le confinement et, ya pas à dire, il a un autre goût. Le goût du labeur, le goût du travail, du vrai. Les effluves parfumées de mon café soluble MarqueRepère® me transportent quasi immédiatement dans l'open space de la rédaction. Une ambiance rutilante, des collègues qui râlent, l'imprimante qui carbure. On s'y croirait presque.

via GIPHY

Préjudice

Car en télétravail, j'en viendrais presque à culpabiliser d'être à la maison. J'ai l'impression d'être moins productif qu'au bureau. Florent Vairet, dans Les Echos, décrivait déjà cette situation en août 2019. "Certains salariés [sont] amenés à se surpasser pour justifier leur jour de télétravail", commence l'article. Promis, ce n'est pas mon cas.
Un mail en plus, une suractivité sur les réseaux sociaux ou une simple présence sur un groupe de discussion permettent à certains salariés d'attester un peu plus de leur assiduité, alors que c'est tout à fait inutile. Certains le font pour eux, et croient le faire pour leur manager. Détendez-vous! 
Parce que sinon, nous aurons besoin de la proposition de Fischer Franck, qui a commenté la publication Facebook du premier épisode de cette chronique.
"J'espère que les gens qui télé travail seront dédommagé pour le préjudice moral infligé a la famille" (sic).
Je dirais même plus: félicitez-vous. Annie Kahn, dans une chronique du Monde en 2012, assure qu'un "salarié trop présent ne rapporte rien à l'entreprise. Au contraire, il lui coûte". Le présentéisme est encore très établi dans la culture française alors que c'est idiot. "Les coûts liés au présentéisme représentent de 18 % à 60 % des coûts qu'un employeur doit supporter en raison des problèmes de santé de ses salariés", décrit Ron Goetzel, chercheur à l'université de Cornell (Etats-Unis).

Pause

Le télétravail réduit la fatigue. Je peux faire une pause quand je le souhaite, mais surtout dans des conditions meilleures qu'au boulot. A France 3 Lorraine par exemple, nous n'avons pas de salle de pause digne de ce nom qui nous permettrait de fermer les yeux quelques minutes entre midi et deux et ainsi de profiter d'une coupure amplement méritée, cela va sans dire (vous voyez comment je suis insidieusement en train de préparer l'après-confinement dans la boîte?)
Et une pause sera toujours plus agréable à la maison; j'ai pu allégrement le constater ces derniers jours...
Donc ce soir, plutôt que d'être comme moi à vérifier frénétiquement chaque notification, chaque mail, chaque sms, même en dehors des heures théoriques de boulot, un conseil: déconnectez. On éteint l'ordinateur pro, on coupe les notifications ou même le téléphone complétement. C'est pour votre bien.

Le point Jeu vidéo

Aujourd'hui on repart dans le passé avec un jeu sorti avant ma naissance, en 1989, sur la première console de salon de Nintendo: la NES, pour Nintendo Entertainment System. Teenage Mutant Hero Turtles, un jeu en 2D avec les Tortues Ninja.
durée de la vidéo: 01 min 45
Capture jeu vidéo tortues ninja nes
C'est du grand classique: beaucoup de gens à l'époque y ont joué car il a été vendu directement avec la console.
J'ai passé des après-midi chez ma grand-mère à tenter de terminer ce jeu. Im-po-ssi-ble! Un jeu d'une difficulté effroyable. Je connaissais les premiers nivaux par coeur à force de les faire et de les refaire. Mais il a fallu attendre 2017, le 9 janvier précisément, pour en venir à bout (j'en ai encore la preuve sur mon compte instagram).
C'est vintage et l'univers Tortues Ninja est bien retranscrit. Des heures de jeu en perspective. L'Angry video game nerd en parle très bien dans sa vidéo de 2006. Attention, c'est en anglais. 
Vous allez donc incarner l'une des quatre tortues qui répondent chacune au doux nom d'un artiste de la Renaissance (Leonardo pour Léonard de Vinci, Raphael pour Raffaello Sanzio, Michelangelio pour Michel-Ange et Donatello pour Donato di Niccolo di Betto Bardi). Votre objectif est de défaire Schreder, le méchant de l'histoire. 
Pour ceux qui n'ont pas la console ni la cartouche de jeu, il y a bien sûr la solution des émulateurs. L'émulation consiste à substituer un logiciel à la place d'un jeu vidéo (ou autre) et de le faire fonctionner sur un autre matériel (c'est pas moi qui le dit c'est wikipédia).
Ça se trouve sur internet et vous pouvez jouer à l'ensemble du catalogues des jeux. Pour les joueurs sur PC, je suggère RomStation. Sur Mac ou PC, il y a OpenEmu (pour lequel vous devrez télécharger une part une les Roms (les versions portées des jeux). Petit bonus sur OpenEmu: vous pouvez jouer aux jeux de la NES avec une manette de Wii (tout le monde à une Wii chez soi) reliée en wifi. Allez, filez-vous amuser.

Mon travail du jour

Ma chronique, et c'est déjà bien.

via GIPHY

Le travail de mes collègues du web

A Bientôt !

J'éteins l'ordinateur jusqu'à demain, je traverse le séjour et m'affale dans le canapé. L'abîme de l'ennui me guette. Je vous laisse, je dois aller ranger les paquets de pâtes par temps de cuisson. Bonsoir.
 
A propos de l'auteur
Je suis journaliste à France 3 Lorraine, basé à Nancy. Quand je n'ai pas de caméra ou de micro dans les mains, je joue au snooker. Si vous ne savez pas ce qu'est le snooker, je ne peux plus rien pour vous. 
Essaie d'être féministe et écolo.
Twitter: @michaelmartinf3
Instagram: @michaelmartinf3
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie télévision