Leila Slimani prix Goncourt 2016, présidente du Prix Stanislas de Nancy

Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, présidera la troisième édition du Prix Stanislas. Le jury se réunit jeudi 28 juin à Nancy afin d’établir sa sélection de dix romans et annoncera le nom du lauréat fin août. 
Leila Slimani
Leila Slimani © France 3 Lorraine
Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, pour son livre "Chanson douce" présidera la troisième édition du Prix Stanislas. Le jury se réunit jeudi 28 juin à Nancy afin d’établir sa sélection de dix romans et annoncera le nom du lauréat fin août. 

Après Serge Joncour et Daniel Picouly, Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, préside cette année la troisième édition du prix Stanislas.
Autour de la présidente, le jury se compose de cinq professionnels : ainsi que de cinq membres d'une société d'assurances partenaire  sélectionnés sur lettre de motivation. 

Doté de 3 000 €, ce prix assure la mise en lumière de son lauréat à travers une diffusion dans toutes les agences de cette compagnie d'assurances dans le Grand Est, encourageant ainsi sa pérennité au-delà de la rentrée.

Il assure l'achat de près de 500 exemplaires du roman du lauréat. 


Source : Ville de Nancy

 

Leïla Slimani invitée du 12/13 Lorraine, répond aux questions de Céline Tognazzi


 

Leïla Slimani parle de son livre "Chanson douce"



 
Les dix ouvrages retenus
Le Livre sur la Place, organisé par la Ville de Nancy et l’association de libraires Lire à Nancy, s'est imposé dans le paysage culturel comme le premier salon de la rentrée littéraire. Ce rendez-vous entièrement gratuit est un avant-goût de l'actualité automnale des prix littéraires. Il fêtera cette année sa 40ème édition du vendredi 7 au dimanche 9 septembre et sera exceptionnellement présidé par les 10 Académiciens Goncourt. Cet événement fait de rencontres et de partage écrira un nouveau chapitre de son histoire  au coeur du patrimoine XVIIIe de Nancy, classé à l'UNESCO...


Les 10 livres retenus :
 
  • Meryem Alaoui La vérité sort de la bouche du cheval (Gallimard)
  • Inès Bayard, Le Malheur du bas (Albin Michel)
  • Estelle-Sarah Bulle, Là où les chiens aboient par la queue (Liana Lévi)
  • Pauline Delabroy-Allard, ça raconte Sarah (Minuit)
  • Adeline Dieudonné, La vraie vie (L’Iconoclaste)
  • Colas Gutman, Le Complexe d’Hoffman (L’Olivier)
  • Dov Hoenig, Rue du Triomphe (Robert Laffont)
  • Sarah Manigne, L’Atelier (Mercure de France)
  • Laurent Seyer, Les poteaux étaient carrés (Finitude)
  • Thi Thu, Presque une nuit d’été (Rivages)

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture le livre sur la place