Les Nancéiens PEB et Zoé Thouron vulgarisent la recherche nucléaire en BD et avec humour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne-Laure Chery
"Au cœur de l'énergie nucléaire paraît le 25 mars aux éditions EDP sciences.
"Au cœur de l'énergie nucléaire paraît le 25 mars aux éditions EDP sciences. © Zoé Thouron

Comprendre les recherches sur l’atome, c’est l’objet d'"Au cœur de l’énergie nucléaire" qui sort le 25 mars 2021. Une BD issue d'échanges entre les scénaristes et dessinateurs PEB et Zoé Thouron et onze doctorants du Commissariat à l’énergie atomique.

" J’en profite pour rattraper la formation scientifique que je ne n’ai pas eue", nous explique le scénariste de BD nancéien PEB (alias Pierre-Etienne Bertrand). Pendant plusieurs mois, avec la dessinatrice Zoé Thouron, ils ont échangés avec onze jeunes doctorants du CEA, le Commissariat à l’énergie atomique.

Résultat: "Au cœur de l’énergie nucléaire", une bande dessinée érudite et drôle qui vous fera tout comprendre sur le pilotage d’un réacteur, le comportement des atomes ou la diffusion de l’uranium dans l’argile. Les atomes alignés dans un structure cristalline deviennent ainsi une légion romaine aux rangs bien serrés, la corrosion de l'acier se transforme en une partie de billes dans une cour de récré, l'échange des électrons dans une solution à base d'eau en une partie de water-polo.

Le scénariste n’en est pas à son coup d’essai en matière de vulgarisation scientifique. Il a déjà travaillé avec l’Université de Lorraine pour adapter en BD les sujets de l’opération ma thèse en 180 secondes(avec son complice Fox) Cette fois, c'est avec la prestigieuse maison d'édition EDP sciences qu'il travaille. Si prestigieuse qu'elle a été fondée en 1920 par plusieurs prix Nobel dont Marie Curie. C'est le premier numéro d'une collection d'ouvrages scientifiques plus accessibles.

 

On se rend compte que les gens vont très vite pour obtenir une information sur les questions scientifiques mais ne prennent pas forcément le temps de comprendre

PEB, scénariste

Raconter les travaux de jeunes chercheurs

Au départ de leur travail, des textes résumant les travaux de recherches de onze doctorants travaillant sur différents aspects du cycle de production nucléaire. La base scientifique est pointue, vérifiée et revérifiée grâce à des allers-retours avec les chercheurs mais leurs travaux sont expliqués avec humour. "je leur montre comment le grand public peut s'intéresser à leur recherches mais l'important, c'est qu'ils s'y retrouvent... C’est tout l’intérêt de travailler avec cette génération-là. Ils sont cools sur la façon de traiter leur sujet et très alertes sur le renvoi qu’on peut leur faire", explique PEB

Résultat, quand il s'agit de résumer la thèse de Bertrand Leturcq intitulée: "Réduction de modèles thermomécaniques non linéaires pour l'évaluation des déformations au cœur d'un réacteur à eau pressurisée":

Ou ceux sur le stockage géologique des déchets nucléaires (l'expérimentation menée à Bure dans la Meuse): 

Pas d'a priori

PEB se garde bien de donner son avis sur l'industrie nucléaire. Il fait un état des lieux de la recherche scientifique. "Que les gens soient pour ou contre, l’idée et de montrer ce qu’il s’y passe. Ce qui est rassurant c’est de voir qu’il y a des gens sérieux qui travaillent sur la question tous les jours. On aborde pas la question politique de la pertinence du nucléaire."
Il ajoute: "Ce qui est intéressant c’est qu’on a à faire à des centrales qui sont massives, monstrueuses mais que l’on s’y intéresse en fait à des choses si microscopiques. La plupart des questions que l’on se pose se passent à l’échelle de l’atome."

Energie atomique et énergies alternatives

Le Commissariat à l’énergie atomique a été fondé en 1945 sur la base d'un projet politique: développer toutes les applications issues des sciences de l’atome. Il s'appelle désormais Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives et conduit des recherches sur des domaines aussi variés que l'imagerie médicale, les biotechnologies, l'astrophysique ou les énergies renouvelables (photovoltaïque ou hydrogène).

Dans la préface de la bande dessinée, son directeur explique: "Dans un réacteur nucléaire, les matériaux doivent résister à des conditions extrêmes : température, pression, irradiation par les neutrons issus des réactions nucléaires et corrosion par l'eau présente dans le réacteur. Pour maîtriser ces effets, qui peuvent être couplés entre eux, il est essentiel de pouvoir les étudier depuis l'échelle de la structure atomique jusqu'à celle des composants du réacteur. Il faut par ailleurs souligner que les connaissances développées pour les matériaux du nucléaire peuvent aussi intéresser d'autres secteurs industriels : l'aéronautique, l'automobile ou d'industrie chimique, mais aussi ceux des autres énergies bas carbone et du stockage de l'énergie."

Un second volume est déjà prévu pour 2022 et sera consacré aux énergies nouvelles.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.