Lorraine : pour les SPA, le gouvernement pourrait aller plus loin dans ses mesures pour lutter contre les abandons

Le Ministre de l’agriculture a présenté lundi 22 décembre 2020 un plan de lutte contre l’abandon des animaux de compagnie. Si les SPA saluent les aides financières, elles restent sceptiques sur le certificat de sensibilisation qui sera obligatoire.

Un plan pour lutter contre les abandons d'animaux a été annoncé par le gouvernement.
Un plan pour lutter contre les abandons d'animaux a été annoncé par le gouvernement. © Jean-Christophe Panek

Chaque année en France, 750.000 chiens et chats sont officiellement vendus ou adoptés et plus de 100.000 animaux de compagnie sont abandonnés. Pour lutter contre les achats impulsifs qui conduisent à des abandons, le gouvernement annonce des mesures restrictives. A chaque achat, Il faudra signer un document qui vous informe de vos obligations de soins, de vaccination, de la nécessité de sortir son animal et du coût financier. Une proposition de loi sera discutée le 26 janvier à l’Assemblée. La vente de chiens et de chats dans des véhicules ambulants sera également interdite.
Un bon début pour les associations qui précisent qu’elles font déjà de la pédagogie au quotidien.
Nathalie Joly, la directrice de la SPA Lorraine, explique : "la sensibilisation au niveau des refuges c’est déjà quelque chose qu’on fait. Quand on place un animal on ne va pas le vendre comme dans une animalerie. Pour nous, c’est une mesure inutile mais pour les animaleries ça sera bien".

On a énormément de coups de fils de gens qui recherchent des chatons ou des chiots en cadeau de Noël. On s’attend à avoir une arrivée massive d’abandons après les fêtes.

Laurent Demard, soigneur animalier SPA Lorraine

Sans famille pour Noël.
Sans famille pour Noël. © Jean-Christophe Panek

 

Contrôles insuffisants

A Amance, en Meurthe-et-Moselle, les 20 millions d’euros promis pour aider les refuges vont être extrêmement bienvenus, voire providentiels. Le refuge est en plein travaux de restructuration et pour se mettre aux normes, il a dû supprimer 23 boxes. La place manque cruellement.
Mais pas ce n'est pas suffisant pour les associations de protection des animaux qui voulaient même voir interdire les ventes dans les animaleries ou sur Leboncoin. Elles rappelent qu'il n’existe toujours pas de contrôle strict pour l’obligation d’identifier son animal (par tatouage ou puce électronique).
"En Allemagne il existe une taxe. Les animaux sont tous identifiés et on peut alléger la taxe s’ils sont stérilisés. En France, l’obligation d’identification existe depuis très longtemps mais il n’y a aucune sanction si l’animal ne l’est pas…ce n’est pas normal que quelqu’un puisse aller chez le vétérinaire et ressortir avec un chat toujours non identifié", rappelle Nathalie Joly.
Les soigneurs de la SPA signalent régulièrement les petites annonces qu'ils croisent sur le net avec de faux numéros de Siret ou de puce electronique mais sans succès.

Le gouvernement s’est aussi déclaré favorable à l’augmentation des sanctions pénales pour les abandons et dit travailler avec la Chancellerie pour que les peines puissent aller jusqu’à trois ans de prison.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature société