Lotos et bingos : attention à la réglementation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Didier Vincenot .

Dans toutes les régions de France, les lotos et bingos fleurissent. Ils sont néanmoins régis par une réglementation très stricte, bien souvent oubliée ou méconnue par certains organisateurs.

Un cadre législatif très strict



Qui n'a pas particpé à un loto ou à un bingo ?



Des manifestations très conviviales, organisées dans des salles des fêtes ou salles polyvalentes, sans but lucratif et réservées à des associations.



Moments conviviaux s'il en est, bonne humeur, animations, rire, lots, joie et bons moments sont au rendez-vous.



Lotos et bingos ont leurs adeptes qui ne voudraient les manquer pour rien au monde.



Ils sont aussi l'objet de ressources financières non négligeables pour les associations organisatrices.



Mais, car il y a un "mais", lotos et bingos sont sous le coup d'une réglementation très pointilleuse, car les jeux de loterie sont interdits en France (loi de 1836)...





Les exceptions et les règles

Mais, pour maintenir le tissu associatif, le législateur a prévu des exceptions et tolérances.



L'organisation d'un loto doit donc respecter quelques critères très précis :



  • Etre organisé dans le cadre associatif
  • Pas plus de 3 fois par an
  • Avec mise de maximum de 20 euros par personne
  • Dans un cercle restreint






Si certains jouent le jeu et si d'autres peuvent contourner ces obligations, les services de Police veillent et constatent que certains se sont spécialisés dans l'organisation de ces jeux, dans un objectif mercantile non dissimulé.



Et ça, ça tombe sous le coup de la loi.





Reportage de France 3 Alsace

 

durée de la vidéo: 04 min 41
Dans toutes les régions de France, les lotos et bingos fleurissent. Ils sont néanmoins régis par une réglementation très stricte, bien souvent oubliée ou méconnue par certains organisateurs.




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité