Nancy : en colère contre l’annulation de la foire d’automne, les forains organisent des opérations escargot

Quelques jours après l’annulation de la foire d’automne de Nancy, plusieurs dizaines de forains ont manifesté ce mercredi matin 28 Octobre dans les rues de la cité ducale. Les protestataires dénoncent une discrimination commerciale dont ils estiment être victimes.
Plusieurs dizaines de forains ont manifesté ce mercredi matin 28 octobre dans les rues de Nancy contre l'annulation de la foire d'automne par le préfet de la Meurthe-et-Moselle.
Plusieurs dizaines de forains ont manifesté ce mercredi matin 28 octobre dans les rues de Nancy contre l'annulation de la foire d'automne par le préfet de la Meurthe-et-Moselle. © Stiliana Peev / France Télévisions
Ils étaient plusieurs dizaines ce mercredi matin 28 octobre 2020 dans les rues de Nancy pour protester contre l’annulation de la foire d’automne de Nancy par le préfet de la Meurthe-et-Moselle. Les forains ont organisé des opérations escargot dans plusieurs axes routiers de la Métropole du Grand Nancy afin de faire passer leurs revendications.

"Nous sommes victimes d’une discrimination commerciale"

"Les autres manèges tournent partout ailleurs, les parcs d’attraction continuent à fonctionner normalement mais le préfet [de la Meurthe-et-Moselle] a décidé d’annuler la foire d’automne. C’est une aberration, une injustice. Nous sommes victimes d’une discrimination commerciale", a martelé Olivier Thibault, porte-parole du comité d’organisation de la foire d’automne de Nancy.

Des mesures incompréhensibles

La Meurthe-et-Moselle a été placée sous couvre-feu depuis vendredi 23 Octobre à minuit. Celui-ci s’applique tous les soirs de 21h à 6h. Cependant, la foire d’automne de Nancy ferme ses portes à 19h. Olivier Thibault juge "incompréhensible et illogique" l’annulation de la foire par le représentant de l’Etat dans le département. "Les activités de la foire s’arrêtent à 19h. Nous avons un protocole sanitaire validé et respecté", précise le forain. "Nous sommes tout simplement des artisans qui voulons travailler au même titre que les autres", fait remarquer le porte-parole.

On ne comprend pas pourquoi on nous afflige cette fermeture. C’est totalement incohérent.

- Olivier Thibault, porte-parole du comité d'organisation de la foire d'automne de Nancy

Situation économique catastrophique

En raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19, de nombreux événements culturels ont été annulés ou reportés tout au cours de l’année 2020. Une situation qui a durement frappé le secteur de l’événementiel. Selon Olivier Thibault, l’annulation de la foire d’automne de Nancy est un nouveau coup de massue pour les forains. Economiquement, ils sont « à bout de souffle », ils n’en peuvent plus. "Notre situation économique est catastrophique. C’est la raison pour laquelle on a organisé cette manifestation aujourd’hui pour crier notre colère. On est en train de tomber", dit-il d’une voix triste et remplie de colère. "La situation économique est dangereuse pour nous. Elle met en péril nos entreprises voire la vie de certaines personnes. Tout le monde est à bout, on ne sait pas ce que les gens peuvent faire", ajoute-il.

La foire d’automne de Nancy qui devait se tenir au Parc de la Pépinière jusqu’au 15 Novembre 2020 a été annulée par le préfet le 23 octobre. Cette décision a été prise à la suite des annonces de couvre-feu dans 38 départements du pays, dont la Meurthe-et-Moselle, par le premier ministre Jean Castex. Les forains avaient protesté en déposant un recours devant le tribunal administratif de Nancy. Mais dans leur décision rendue ce mercredi 28 octobre dans l’après-midi, les juges se sont déclarés incompétents pour statuer sur l’affaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social coronavirus/covid-19 santé société