• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy: deux pièces pour le dernier programme de la saison au Ballet de Lorraine

Répétition publique d'Olivia Grandville le 9 mai 2019 à l'Opéra national de Lorraine. / © Ballet de Lorraine
Répétition publique d'Olivia Grandville le 9 mai 2019 à l'Opéra national de Lorraine. / © Ballet de Lorraine

A l'Opéra national de Lorraine, le Ballet de Lorraine présentera dimanche 26 mai son dernier programme de la saison à Nancy. Au menu, deux nouvelles pièces au diapason d'un après-midi acoustique : For Four Walls de Peter Jacobsson et Thomas Caley, et Jour de Colère de Olivia Grandville.

Par Thierry Pernin

La saison du Ballet de Lorraine s'achèvera dimanche 26 mai à partie de 15h à l'Opéra national de Lorraine, place Stanislas à Nancy. Deux dernières pièces seront proposées"For Four Walls" de Peter Jacobsson et Thomas Caley et "Jour de Colère" de Olivia Grandville. Imaginée pour le centenaire de la naissance de Merce Cunningham, la première pièce est une nouvelle création de Peter Jacobsson et Thomas Caley, d’après "Four Walls", pour piano et voix seule, de John Cage, à l’origine de la première grande collaboration entre le chorégraphe et son compagnon. 

"For Four Walls" s’inspire ainsi d’un entretien ayant pour thème le silence, enregistré dans l’appartement new-yorkais du compositeur, sur la 6e avenue. L’intimité du lieu et l'entretien qui en résulte rendent compte de l’expérience d’un espace, d’un temps et du son qui l’entoure mais, plus important encore, de l’intérêt pour le moment présent, perçu comme "performance". Rien que quatre murs.

Dans "Jour de Colère", un appel au soulèvement de la jeunesse, Olivia Grandville a choisi de s’inspirer de l’énergie musicale de Julius Eastman, figure injustement méconnue du minimalisme américain, qui a réussi à concilier musique savante et influences pops. Son oeuvre est au reflet de ses engagements politiques d’activiste noir et gay, chargée d’une énergie rock capable de continuer à éveiller les consciences.
 

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus