Nancy : nouveau sursis pour la Compagnie Vosgienne de la Chaussure

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Lorraine

Le Tribunal de Commerce de Nancy a examiné ce mardi 9 octobre une offre de reprise de CVC à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) par Le Coq sportif, juugée insuffisante avec la reprise de seulement 30 salariés. Le Tribunal a prolongé la période d’observation au 16 novembre.

Francisco Rodrigues, délégué CGT de la Compagnie Vosgienne de la Chaussure, a indiqué, mardi 9 octobre 2018, que le Tribunal de Commerce de Nancy avait rendu sa décision concernant l'offre de reprise de Petrus Finance (Le Coq Sportif). 

Les documents déposés ont été jugés incomplets concernant cette offre de reprise, jugée par ailleurs insuffisante  avec la reprise de seulement 30 salariés.

Le Tribunal de Commerce la conserve toutefois et demande à petrus finance de revoir son dossier. Tout en précisant qu'il examinera d'éventuelles autres offres jusqu'au 22 octobre.

La période d'observation se poursuit donc pour la société, le Tribunal réservant son délibéré pour le 16 novembre 2018.
 

Déception parmi le personnel

Pour le leader CGT de l'entreprise et les salariés, la déception est grande.

L'offre de reprise ne concernerait en effet que 35 salariés sur les 125 actuels.

Il s'interroge sur la "réelle volonté de reprise" de la part de l'éventuel repreneur, vu la modicité du nombre de salariés qui verraient leurs emplois sauvegardés.

Les salariés doivent reprendre le travail lundi 15 octobre, avec une amère déception et une incertitude totale concernant leur avenir.
 

Rappel des faits

Mardi 31 juillet 2018, la Compagnie Vosgienne de la Chaussure (CVC) a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce. 

Un petit ballon d'oxygène  pour les 125 salariés, qui avaient appris le 24 juillet que leur société était en défaut de paiement

Leurs salaires du mois de juillet ont été versés grâce à l'AGS, le fonds de garantie des salaires.